Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

De la Cave à Vin : Nouveaux Vins pour le Printemps

De la Cave à Vin : Nouveaux Vins pour le Printemps


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les camions FedEx et UPS viennent régulièrement à ma porte avec des cartons de vins qui n'ont généralement pas de dénominateur commun autre que les dernières sorties de vignobles du monde entier.

Comme aujourd'hui est un jour pluvieux du début du printemps, j'ai préparé un rapport de dégustation de l'Arche de Noé basé sur cinq cépages - pinot noir, sangiovese, prosecco, muscato et sauvignon blanc - et, comme Noah, je les prends à bord deux par deux.

2010 Biltmore Reserve Russian River Pinot Noir (19$). Saveurs de fruits pastels de cerises Bing avec des arômes d'eau-de-vie. Malgré la teneur élevée en alcool - un peu plus de 15 pour cent - ce n'est pas un grand vin mais un vin savoureux. A emporter : Un vin bi-côtier assez agréable.

2010 Truchard Carneros Pinot Noir (27 $). Saveurs vives et enracinées, mais un peu terreuses, savoureuses - même rustiques. À emporter : les pinots californiens sont souvent trop favorables aux fruits pour leur propre bien. Celui-ci prend le contre-pied - plus d'intrigue que de charme subtil.

2009 La Selva Colli dell Uccellina Morellino di Scansano (moins de 20 $). "Morellino" est le nom du sangiovese dans cette région toscane. Le vin se révèle très biologique, c'est-à-dire très savoureux avec des tanins et des amers considérables sur les bords. À emporter : Pas un sangio traditionnel, mais peut intéresser ceux qui aiment les vins audacieux.

2010 Costa "Terre di Fiori" Morellino di Scansano (16 $). Beaucoup de cerise à l'avant avec quelques framboises et fraises repliées, très arrondi, avec une bonne acidité, des tanins légers et un peu de craie. À emporter : Un joli toscan fruité à boire facilement.

NV Bocelli Prosecco Extra Dry (17$). Oui, c'est ce Bocelli - ou du moins sa famille. Fruits confits, équilibre des notes carbonées, croquant, long en bouche. À emporter : pensez à ces amandes Jordan enrobées que vous aviez l'habitude de grignoter au cinéma.

2011 Adami "Col Credas" Rive di Farra di Soligo prosecco superiore brut (22 $). Adami est l'un des maîtres de Valdobbiadene, produisant une gamme de vins effervescents qui satisfont tout en vous invitant à réfléchir à ce qu'il y a dans la flûte. Celui-ci est à la fois délicat et plein - pommes acidulées, noix, épices sauvages séchées, tanins légers, une bouchée de bulles. Une aubaine pour le prix. À emporter : j'ai encore deux Adamis réfrigérés, en attente d'être revus.

2011 Dante Rivetti muscat d'Asti (21 $) Un peu comme boire un macaron pétillant - faible teneur en alcool (5 %), légèrement sucré, faible teneur en acide équilibrant, quelques notes d'amande. À emporter : Pas vraiment mon style avec sa douceur persistante, le genre de vin qu'un verre à une réception me fera.

2011 Marenco "Scrapona" muscat d'Asti (14 $). Très agréable - fruit vif, doux mais bien équilibré, bon spritz, quelques notes d'orange et d'autres agrumes avec des amandes de noisette. À emporter : Une boisson printanière rafraîchissante et faible en alcool.

2010 Robert Mondavi Napa Valley fume blanc (20 $). Appelé sauvignon blanc. Un très joli vin complexe aux saveurs "bleues/vertes" de pommes, melons, épices savoureuses, agrumes. A emporter : Un vin qui a une belle stature qui vient du fruit.

2011 Clos La Chance Côte Centrale sauvignon blanc (11 $). Épicé et herbacé et apparemment un peu aqueux. À emporter : Un vin de base sans cloches ni sifflets.


Les deux derniers jours ont été assez, assez beaux, commençant dans la brume, se prélassant à midi sous un soleil inhabituellement chaud et se terminant par un crépuscule prolongé qui annonce que le printemps est enfin là. J'ai immédiatement envie de manger des repas plus légers : les nouveaux légumes de saison ne sont pas encore tout à fait arrivés mais je peux au moins prévoir l'été et cela signifie un nettoyage de printemps de la cave, repoussant les rouges corsés vers l'arrière et évaluant quels blancs, rouges plus légers et rosés j'ai encore tapi dans les racks.

Il est maintenant temps de boire tous les vins plus légers de l'année dernière qui ont peut-être échappé à mon attention et de faire une liste de courses pour les semaines à venir.

L'idée de changer le vin que vous buvez avec la saison, tout comme vous changez votre alimentation et votre garde-robe rencontre encore une certaine résistance. Les gens ont tendance à "aimer ce qu'ils aiment" quand il s'agit de vin, en buvant les mêmes bouteilles tout au long de l'année. L'acidité plus prononcée et le poids en bouche des vins plus légers peuvent ne pas être à votre goût. Mais essayez-les avec le bon type de nourriture et vous verrez à quel point ils sont parfaitement adaptés aux saveurs du printemps.

Assemblages Sauvignon Blanc et Sauvignon
Que dire de plus sur le Sauvignon Blanc ? Seulement qu'il y a beaucoup plus de variété que jamais et que la qualité semble sur une courbe ascendante imparable. Essayez ceux d'Afrique du Sud si vous ne les connaissez pas. Et revisitez les Bordeaux blancs et autres assemblages Sauvignon-Semillon.
Les meilleurs accords mets: fromages de chèvre, asperges, poissons grillés et autres fruits de mer, plats parfumés à la coriandre et à l'aneth

Grüner Veltliner
Aucun signe du train en marche Grüner déraillant des rails. C'est toujours le chouchou de tous les sommeliers - moins exigeant que le Riesling, plus sophistiqué que le Pinot Grigio (voir ci-dessous). Boire jeune.
Les meilleurs accords mets : Saveurs asiatiques légères, par ex. Salades et plats de nouilles aux accents asiatiques, rouleaux de printemps vietnamiens

Albariño
Autre option à la mode, le blanc de fruits de mer fêté d'Espagne, qui vient de Galice au nord-ouest du pays, a l'intensité nécessaire pour faire face à la plupart des préparations de poisson légères. Un bon vin à choisir dans les restaurants de poissons.
Les meilleurs accords mets : crustacés, plats de poisson légers, soupes de printemps et d'été, par ex. gaspacho, salades de tomates

Chablis et autres Chardonnays non boisés ou légèrement boisés
Si vous êtes un buveur de Chardonnay, il est temps de changer de registre de boisé à non boisé ou au moins subtilement boisé. (Ces riches saveurs de beurre submergeront les légumes et les fruits de mer délicats à moins qu'ils ne soient habillés d'une riche sauce au beurre.) Face à la concurrence du nouveau monde, Chablis est de meilleure qualité que jamais et une bonne marque achetée dans les supermarchés. Attention aux offres.
Les meilleurs accords mets : huîtres et autres fruits de mer, poulet poché, sauces crémeuses, terrines de poisson et légumes, sushi

Riesling sec
Comme Marmite, le Riesling a tendance à polariser les buveurs de vin - certains l'aiment, d'autres le détestent. Il est indéniable que ses saveurs vives et fraîches et ses niveaux d'alcool modestes en font une boisson printanière parfaite. Si c'est la douceur dont vous n'êtes pas sûr, tenez-vous-en au Riesling d'Alsace, au Riesling allemand kabinett ou au Riesling de Clare Valley d'Australie. S'il a les saveurs typiques du kérosène qu'il peut acquérir avec l'âge, tenez-vous-en aux vins plus jeunes.
Les meilleurs accords mets : Poisson fumé en particulier saumon fumé, crabe, truite, poulet fumé, salades, cuisine cantonaise et légèrement épicée du sud-est asiatique

Pinot Grigio
La marée de Pinot Grigio fade et bon marché a donné une mauvaise réputation au vin, mais les meilleurs exemples (principalement du Haut-Adige) sont d'élégants blancs minéraux qui méritent une place dans votre cave.
Les meilleurs accords mets: antipasti, pâtes légères aux fruits de mer et risottos, sauces pour pâtes fraîches à base de tomates

Prosecco
Le vin mousseux de la Vénétie tout à fait charmant, plus doux et plus rond que le Champagne. Il se mélange fabuleusement bien avec les fruits frais d'été tels que les pêches et les framboises comme dans le célèbre Bellini
Les meilleurs accords mets : Un parfait apéritif printanier ou à siroter avec du panettone

Rose pâle
Je dis léger parce que tant de rosés maintenant sont peu différents des rouges dans leurs niveaux d'alcool et d'intensité. Non pas que ce style n'ait sa place (c'est un grand vin à boire avec des barbecues par exemple) mais il peut submerger des saveurs plus délicates. À cette période de l'année, essayez les styles plus légers et moins pleins de Provence et d'ailleurs dans le sud de la France ou des régions de la Rioja et de la Navarre en Espagne.
Les meilleurs accords mets : Plats de style provençal tels que salade Ni&ccédiloise et aïoli (légumes avec une mayonnaise à l'ail), thon grillé, mezzé

Rouges de Loire légers
Eh bien, en fait pas si léger si vous regardez le millésime 2005, mais en général les rouges de Loire qui sont principalement basés sur le cépage Cabernet Franc sont légers et parfumés, parfaits servis frais. Les exemples sont Chinon, Bourgeuil et Saumur-Champigny.
Les meilleurs accords mets :
Saumon et thon poêlés, poulet grillé, fromage de chèvre'

Jeune Pinot Noir
J'insiste sur les jeunes parce que vous voulez ce fruit de framboise pur, intense et pur plutôt que les notes légèrement funky que vous pouvez obtenir avec le pinot (en particulier le bordeaux rouge) qui a quelques années d'âge en bouteille. L'endroit le plus fiable pour le trouver est actuellement dans la région de Marlborough en Nouvelle-Zélande. Le Chili, la Californie et l'Oregon ont aussi des pinots doux et fruités, mais encore une fois, surveillez l'alcool et servez légèrement frais.
Meilleures correspondances :
Magrets de canard poêlés, salades comprenant des baies rouges fraîches ou séchées ou des graines de grenade, du saumon ou du thon poêlés.

Si vous avez trouvé cet article utile et que vous étiez heureux de recevoir des conseils gratuitement, peut-être penseriez-vous à faire un don pour les frais de fonctionnement du site ? Vous pouvez découvrir comment le faire ici ou pour vous abonner à notre newsletter régulière, cliquez ici.


12 vins que les collectionneurs sérieux ne veulent pas que vous connaissiez

Des bouteilles incroyables qui sont agréables maintenant et qui vieilliront avec grâce pendant de nombreuses années à venir.

Vivre la vie du vin est amusant et surtout insouciant, mais il y a aussi un côté sombre, où les passionnés se heurtent aux collectionneurs sérieux. Dans ces moments-là, le vin peut devenir moche.

Dites que vous êtes à un barbecue dans votre jardin, en dégustant un verre de Laurea rouge ultra-rare d'Acendo Cellars et qu'un collectionneur avec une cave à vin à gros cul vous a servi. Tout est rose. Mais lorsque vous exprimez le désir d'obtenir une bouteille pour vous-même, le collectionneur se raidit et se crispe, " Vous ne pourrez plus vous en procurer" et vous propose le plus petit burger sur le grill.

Vous commencez à demander à d'autres personnes à la fête où acheter le vin, mais soudain, tout le monde doit revenir vers quelqu'un sur Slack. Eh bien, attendez de les inviter à votre propre barbecue et sortez une caisse de cette Laurea, ou Newtown, Goldeneye, Faust et Cornell, et tant d'autres que vous ne connaissiez pas jusqu'à ce que vous trouviez cette liste.

Il est temps d'être au courant. La plupart de ces bouteilles sont chères, certaines sont moins chères, et toutes sont des vins incroyables qui sont agréables maintenant et vieilliront avec grâce dans, oui, une cave à gros cul pour les années à venir. Voici 12 vins que les collectionneurs sérieux souhaiteraient que vous achetiez.

2017 Kings Carey Wines Grenache Sta. Comté de Rita Hills Santa Barbara (34 $)

Si vous avez eu le travail de jour préféré de Liquid Farm, James Sparks, vous savez qu'il a un don pour la fabrication de pinot noir et de chardonnay entièrement frais et aux fruits purs. En 2014, il a lancé son propre label Kings Carey et a apporté sa touche Midas aux raisins de Grenache de Spear Vineyards, un site d'agriculture biologique dans le Sta. Rita Hills AVA. La mise en bouteille de Sparks&apos Grenache deviendra instantanément un favori dès la première gorgée. Les collectionneurs l'amassent parce que c'est un pur bonheur à boire&# x2014, il devrait coûter deux fois plus cher. Le 2017 est profondément étagé, montrant une belle couleur rouge rubis lucide, vibrante et chatoyante, et révélant des notes de cerise brillante et d'herbes sauvages broyées brûlées, complétées par des grains de café torréfiés, du zeste d'orange et des fraises sauvages juteuses tout juste cueillies menant à une longue finale minérale.

2017 Boich Family Cellar NVS Cabernet Sauvignon Napa Valley (125 $)

Le fondateur John Boich a amassé un portefeuille envieux de vins, disponibles via un modèle d'allocation uniquement, provenant de certains des principaux vignobles de Napa&aposs, comme To Kalon, Beckstoffer Missouri Hopper et Beckstoffer Georges III. Son vigneron, Jeff Ames, n'est pas étranger aux fans qui collectionnent déjà les bouteilles de Tor et Rudius, ses autres concerts. Cette NVS 2017 a opposé collectionneur contre collectionneur dans une course pour obtenir une allocation. S'il reste des bouteilles après leur sortie officielle, elles sont mises à la disposition des personnes ne figurant pas sur la liste, premier arrivé, premier servi, jusqu'à épuisement des stocks. Arômes de biscuits et de crème et de liqueur de mûre et de cerise noire, avec des nuances de crème de cassis, de graphite et de fleurs violettes, il est ample et ample en bouche avec des tanins satinés de chêne français si précisément intégrés qu'il est sage de le confondre avec un premier cru français .

2016 Newton Cabernet Sauvignon Spring Mountain District Napa Valley (210 $)

Fondé en 1977 par Peter Newton et Su Hua, Newton est incontestablement le joyau de la couronne du district de Napa&aposs Spring Mountain. Certains des plus grands vignerons californiens, Ric Forman, John Kongsgaard, Andy Erickson, Aaron Pott et Jean Hoefliger, ont élaboré ces vins aujourd'hui, Alberto Bianchi est à la barre. Bien que la cave et les terres aient subi de lourdes pertes dans l'incendie de Glass, le directeur du domaine, Jean-Baptiste Rivail, a déclaré que les propriétaires de Newton, LVMH, soutenaient la restauration du domaine. Mieux encore, une grande partie des millésimes précédents de la cave et des aposs sont en sécurité dans un stockage à température contrôlée au fond de la vallée. Et ce Cabernet 2016, si vous pouvez en avoir, offre un aperçu époustouflant de la raison pour laquelle Newton Cabernet est un monument d'un vin qui se tient au coude à coude avec le meilleur absolu. Une floraison de mûre et d'herbes sauvages cultivées en montagne sort de la classe, évoluant en bouche, se superposant aux tanins de burley et de montagne poussiéreux, à la menthe séchée et au graphite broyé, aux épices de cèdre et à une finale qui dure jusqu'à la prochaine gorgée.

2018 Goldeneye Ten Degrees Pinot Noir (130 $)

Si cette cave d'Anderson Valley, âgée de 25 ans, n'est pas encore sur votre radar, il y a une bonne raison. Ceux qui font le trajet jusqu'à Goldeneye à travers des routes sinueuses du nord de la Californie, souvent sans service cellulaire, pour se promener dans les jardins du domaine préfèrent garder le secret. La vinificatrice Katey Larwood a conquis les qualités rustiques, profondément structurées et capiteuses d'épices du pinot noir d'Anderson Valley avec cette mise en bouteille de Ten Degrees. Les notes de fruits noirs et bleus trouvent des notes terreuses rustiques soulignées par une acidité vive et croquante, menant à une floraison de fleurs sauvages et de feuilles de thé séchées sur une finale longue et souple, culminant dans des éclats de cerise à l'eau de vie et d'épices de cèdre.

Cabernet Sauvignon Faust The Pact 2018 Coombsville Napa Valley (125 $)

Bien sûr, 125 $ peut ne pas sembler une bonne affaire, mais étant donné que le vigneron David Jelinek a produit Harlan (1 400 $ +) et Joseph Phelps (220 $ +), c'est une bonne affaire. Le meilleur endroit pour en profiter, bien sûr, est au Faust Haus, récemment rénové, à Sainte-Hélène (maison de l'ancien domaine viticole de Saint-Clément). Dans le verre, le Pact 2018 révèle une couleur rouge d'encre, teintée de verre, avec des arômes de mûre de Boysen, de framboise confite et de cerise rouge. De hautes notes florales violettes émergent sur la bouche texturée et tissée serrée, se déployant en vagues de fruits noirs sur des tanins allongés glissant tous vers une finale de chocolat noir salé. Il est clair que les fans de Faust veulent tout garder pour eux. Conseil de pro : Appelez la cave et demandez à acheter des bouteilles de bibliothèque du millésime 2011 car c'est époustouflant.

2018 Medlock Ames Cinquante Tonnes Cabernet Sauvignon Alexander Valley Sonoma (105 $)

Vous devez devenir membre de Medlock Ames pour accéder à leurs vins exclusifs, dont vous souhaitez profiter lorsque vous réservez une expérience Olive Grove à la cave à Healdsburg (50 $ par personne). Cela se passe comme ceci: vous vous installez sous un bosquet d'oliviers avec un panier de pique-nique composé de fromages locaux de Sonoma, de charcuterie, de pain frais, de chocolats, d'olives cultivées sur le domaine et de confitures de la cave et des jardins certifiés biologiques & du membre- exclusif Cinquante Tonnes de Cabernet Sauvignon. Les fondateurs Chris James et Ames Morison ont déplacé 50 tonnes de roche pour restaurer les terrasses du cabernet qui entre dans ce rouge à la texture soyeuse et aux fruits bleus et noirs. Prenez note : Jean Hoefliger de la renommée d'Alpha Omega a commencé à consulter le millésime 2019, ce qui signifie que ces vins de petite production vont sortir encore plus vite qu'avant.

2018 Las Jaras Wines Cabernet Sauvignon Sonoma Mountain (70 $)

Le génie de la comédie Eric Wareheim est un partenaire 50/50 à Las Jaras avec le vigneron Joel Burt, et les fans de longue date de Tim et Eric s'arrachent ces vins chaque année qu'ils sortent. C'est pourquoi Burt a un défi pour tous les amateurs de vin "sérieux" : s'il vous plaît, essayez d'obtenir une allocation, afin que vous puissiez voir à quel point les vins sont géniaux. Et étant donné que Burt et Wareheim ne possèdent pas de vignoble et s'approvisionnent en raisins (principalement dans le comté de Mendocino), cela leur donne beaucoup de flexibilité pour faire des choses vraiment cool, comme conclure un contrat pour 100 % d'un vignoble et exiger qu'il soit cultivés selon leurs normes strictes. Burt est tout au sujet d'une intervention minimale de nos jours, en utilisant peu ou pas d'ajouts de soufre. Et il a des compétences folles, comme on le voit dans un vin "punchy, bizarre et fou" comme Superbloom (un vin rose carbonique issu de sept cépages différents) ou ce 100% Cabernet Sauvignon frais et structuré de Sonoma Mountain—un retour vers le bas- alcool, vins plus sobres du passé californien. Avec d'amples notes de fruits rouges et noirs, de riche terre tournée, de chocolat noir et de fleurs violettes capiteuses.

2018 CIRQ Russian River Valley Pinot Noir (150 $)

Rencontrez tous ceux qui ont réussi à obtenir une allocation de vins Michael Browne&aposs CIRQ, et ils seront heureux de partager une bouteille. Mais demandez comment figurer sur la liste, et ils vont vous distraire : " Oh, regardez, une famille de cailles ! » Browne est, bien sûr, les Michael Browne de la renommée de Kosta Browne, et CIRQ est son deuxième acte, avec le tout nouveau CHEV (un vin régional de grande envergure qui vaut également la peine d'être recherché). Les deux labels, fabriqués en petites quantités, seront hébergés dans le nouveau domaine Browne&aposs au cœur de la Russian River Valley, dont l'ouverture est prévue cette année. Inscrivez-vous sur la liste ! En attendant, sa nouvelle publication Roches du pinot livre est disponible sur Audible (avec William Shatner faisant la narration). Seulement 950 caisses ont été faites de ce Russian River Pinot 2018, qui offre des arômes relevés de cerise confite, et une promenade à travers des forêts denses de séquoias après une pluie légère, violettes, truffes noires, et juteuse, framboise noire, orange sanguine, cèdre. , et des épices de pin.

2016 Lang & Reed Two-Fourteen Cabernet Franc Napa Valley (85 $)

Le vigneron John Skupny aime dire aux gens qu'il peut cultiver une tomate pour lui sauver la vie. J'appelle BS à ce sujet. La greffe du Midwest peut certainement travailler un vignoble, cependant. Skupny est né à Detroit et son père travaillait pour Ford, ce qui signifie que la famille a beaucoup déménagé dans sa jeunesse. Il a trouvé sa place dans la scène des restaurants aux nappes blanches de Kansas City dans les années 1970, où chaque soir les tables étaient tachées des meilleurs vins français et californiens. Mordu par le virus du vin, il a finalement atterri à Napa avec sa femme Tracey. Après avoir travaillé avec une série d'icônes, de Bob Trinchero et Chuck Wagner à Francis Ford Coppola, en 1996, il a fait ses débuts avec Lang & Reed en se concentrant uniquement sur le cabernet franc. "J'ai aidé de nombreuses personnes à fabriquer et à vendre du Napa Cabernet Sauvignon haut de gamme", explique Skupny. "Je me méfiais de nous prendre trop au sérieux, et le Cabernet Franc est plus équilibré." Pourtant, ses Cabernet Francs sont assez sérieux et, incroyablement, vieillissent comme un bon Bourgogne rouge. C'est le dixième millésime de Two-Fourteen, et quelle beauté. Fruits rouges relevés et juteux, avec des notes terreuses profondes, sur un noyau d'acidité élégante et de tanins plumeux, ce qui en fait un merveilleux ajout à à peu près n'importe quel repas.       

2017 Crescere Pinot Noir Platt Vineyard Sonoma Coast (120 $)

Planté en 2003, Platt Vineyard se trouve à huit kilomètres de l'océan Pacifique à Sonoma et a longtemps été une source de raisins de classe mondiale pour des producteurs emblématiques comme Ramey, Littorai et Red Car. Lorsque le fondateur de Crescere, Joe Reynoso, a mis la main sur quelques tonnes, il savait exactement quoi faire. Ce fils avisé d'un travailleur migrant mexicain de la côte centrale a embauché Philippe Melka lorsqu'il a lancé son label en 2016. Ce n'est que la deuxième sortie, et on parle d'un éblouissant absolu. D'une bouteille nettement lourde se dégage une surprenante couleur rubis presque translucide et des arômes capiteux de clou de girofle et d'orange sanguine, d'épices à la cannelle et de cerise juteuse, de zeste de pamplemousse et de tanins vaporeux et plumeux sur une longue finale longue. "Typicité variétale, spécificité du site, pureté du fruit et grande texture avec de l'énergie", c'est ce que Reynoso dit que vous devez attendre de ses vins. Ce pinot le prouve. De plus, seulement 45 caisses ont été produites.

2016 Cornell Vineyards Cabernet Sauvignon Fountaingrove District Sonoma County (500 $ / paquet de 3)

Lorsque Henry Cornell a mis le pied pour la première fois sur la propriété au sommet des montagnes Mayacamas, juste à l'ouest du district de Spring Mountain, sur le site qui est maintenant Cornell Vineyards, il ne savait peut-être pas qu'il proposerait le mariage à sa femme, Vanessa, sous un magnifique chêne. Mais il savait que pour faire le meilleur vin de son morceau de montagne, il aurait besoin de l'un des meilleurs vignerons du monde. C'est pourquoi les Cornell ont fait appel à une légende : Françoise Peschon, de la renommée du domaine Araujo. La petite équipe de Peschon&aposs vit sur la propriété à temps plein, ce qui est rare, mais montre également que les Cornell comprennent que les engagements à long terme envers la terre et la communauté sont essentiels au succès. Et les résultats de leur travail acharné sont évidents dans tous leurs vins, mais ce 2016 est vraiment remarquable. Vif et étagé avec du poivre noir concassé, de la cerise noire, de la mûre et du bleuet, des textures soyeuses, des tanins de cèdre français à grain fin et incroyablement frais. Inscrivez-vous à la liste de diffusion, contactez le domaine viticole et apprenez à connaître les Cornells&# x2014, deux des personnes les plus intrigantes à avoir jamais installé une boutique dans la région viticole. Si vous avez du mal à obtenir le &apos16, recherchez le &apos17 Cabernet dans certains magasins haut de gamme.


PRINTEMPS 2021 NOUVEAUX VINS DISTINCTIFS DE RIDGE ET TABLAS CREEK


Les nouvelles versions de Ridge sont toujours un régal. Année après année, Ridge produit des vins magnifiques, équilibrés et conviviaux qui peuvent être consommés jeunes et peuvent également vieillir sans effort pendant des années. Quand il s'agit de Ridge, il est facile de se laisser emporter. Ridge a été fondée en 1885 et son histoire moderne remonte à 1960. C'est à la fin des années 1960 que j'ai fait connaissance pour la première fois avec les vins Ridge et j'ai reconnu qu'ils étaient très spéciaux. Depuis plus de 50 ans, je les achète, les bois et les garde en cave. Les vins Ridge dans ma cave aujourd'hui remontent aux années 1960. Je bois souvent les vins et je peux dire en toute honnêteté que je n'ai jamais bu une mauvaise bouteille de Ridge. Mais j'ai apprécié plus de bonnes bouteilles que je ne pourrais jamais me souvenir. C'est une combinaison extraordinaire. Et, ce que je sais, c'est que Ridge est un vignoble américain unique avec un portefeuille de vins de classe mondiale qui sont toujours excellents. Les vins sont élaborés de manière artisanale sans aucune manipulation ni additif et tous les ingrédients des vins sont indiqués sur l'étiquette. Sans aucun doute, Ridge est la vraie affaire.
Cela résume assez bien. Si vous ne connaissez pas Ridge, vous ne savez pas ce qui vous manque. Donc, je dirais qu'il vaut mieux tard que jamais. Il est maintenant temps de commencer. Ne manquez pas ces nouveautés qui comprennent ce qui pourrait être le meilleur Chardonnay du domaine, deux grands Zinfandels de Paso Robles et East Bench à Sonoma, et un très bon Monte Bello 2018.

Chardonnay Ridge Estate 2019
J'aime beaucoup ce Chardonnay qui allie saveur et profondeur avec beaucoup d'équilibre et de finesse. La couleur est jaune clair et le vin a un grand parfum avec une teinte exotique et des notes de pomme verte et d'agrumes. En bouche, il a des fruits délicieux avec des notes de pêche et d'agrumes avec une nuance florale et une longue finale persistante - Exceptionnel Plus. $55

Banc Ridge Est 2019 Zinfandel
C'est le meilleur East Bench Zinfandel dont je me souvienne avoir goûté. Il est de couleur rubis foncé avec de belles épices florales et un parfum de cerise noire. Très élégant, souple, luxuriant et sensuel en bouche avec des saveurs de cerise teintées d'épices accentuées par une nuance florale, c'est un Zinfandel vraiment harmonieux et délicieux - Exceptionnel Plus. 32 $

2019 Ridge Geyserville
Toujours l'un de mes vins Ridge préférés, ce Geyserville 2019 est composé de 71% de Zinfandel, 19% de Carignane, 7% de Petite Sirah et 3% d'Alicante Bouschet. Il est de couleur très sombre avec un joli parfum teinté d'exotisme avec des nuances florales et de mûre. En bouche, le fruit magnifique est très complexe avec des couches de fruits noirs teintées de nuances d'épices florales. Présentant un grand équilibre et une grande saveur, c'est un superbe Geyserville qui peut être le plus élégant et le plus sensuel de tous les grands millésimes passés de Geyserville - Extraordinaire. $45

2018 Ridge Paso Robles Zinfandel
Ce 100% Zinfandel est un véritable tour de force et est un exemple classique du grand Zinfandel. De couleur très sombre avec un profond parfum de prune exotique, le vin a une grande intensité et profondeur avec des couches d'arômes de fruits noirs très purs montrant une teinte exotique. Luxuriant, rond et sensuel, c'est le meilleur vin que j'ai jamais eu de ce vignoble et l'un des meilleurs Zinfandels que l'on puisse espérer boire. Idéal à boire maintenant ou à garder en cave et à déguster pendant une décennie ou plus - Extraordinaire. $35

2018 Crête Monte Bello
Wow! Dans la très longue histoire de Monte Bello, ce vin est l'un des meilleurs et cela en dit long ! Il est composé de 78 % de cabernet sauvignon, 21 % de merlot et 1 % de petite verdot. La couleur est très sombre et le superbe parfum teinté de cassis a des nuances florales exotiques. En bouche, il y a une grande intensité de cassis et de mûre avec des notes de cèdre et d'épices et avec un équilibre impeccable, la finale s'allonge encore et encore. Et aussi délicieux que ce vin soit maintenant, il vieillira avec grâce et se développera au cours des décennies à venir - Extraordinaire Plus. 135 $


VIGNOBLE DU RUISSEAU TABLAS



Les sorties printemps 2021 de Tablas Creek Vineyard comprennent le plus récent millésime de leurs deux rosés (le Patelin de Tablas Rosé à base de Grenache et le Dianthus à base de Mourvèdre), deux blancs de cépages aux styles contrastés (le Vermentino zesté et citronné 2020 et le riche 2019 Roussanne), et les derniers millésimes de deux assemblages rouges façon Rhône : le Patelin de Tablas 2019 à base de Syrah et le Côtes de Tablas 2019 à base de Grenache. Tous les vins, à l'exception des deux vins Patelin de Tablas (qui proviennent d'autres vignobles spécialisés de Paso Robles Rhône, la plupart plantés avec des boutures de la pépinière Tablas Creek) sont entièrement cultivés sur le domaine de Tablas Creek, le premier vignoble au monde à recevoir l'agriculture régénérative. Agrément en août 2020.

Et, comme d'habitude, les vins sont époustouflants dans tous les domaines, représentant des rosés dans deux styles différents, des vins blancs dans deux styles distincts et deux vins rouges distinctifs et vraiment charmants. Et du point de vue du consommateur, les valeurs ici sont vraiment extraordinaires. Avec des prix allant de 25 $ à 40 $, il s'agit d'un groupe de vins qui représente les trois types de vins différents à des prix imbattables !

2020 Tablas Creek Vineyard Patelin de Tablas Rosé
D'une couleur or ambré pâle, ce rosé a un joli parfum floral avec des notes de pêche et d'agrumes. Très élégant mais aussi très savoureux avec des notes florales de pêche et d'agrumes, le vin a une fraîcheur sous-jacente équilibrée et une très belle finale - Exceptionnel Plus. 25,00 $

2020 Tablas Creek Vineyard Dianthus
Chaque année, Dianthus est toujours l'un des meilleurs rosés. Ce 2020 ne fait pas exception. Avec une couleur rougeâtre très claire montrant une teinte dorée, il a un joli parfum teinté de cerise florale. En bouche, les notes florales de cerise sont très évidentes et le vin montre un grand équilibre, du style et de la finesse avec une belle fraîcheur sous-jacente et une finale longue durée. C'est un Rosé vraiment magnifique - Extraordinaire. $30.00

2020 Tablas Creek Vineyard Vermentino
J'aime le Vermentino pour ses fruits vifs et croquants qui en font un accompagnement parfait avec des aliments plus légers et surtout des légumes. De couleur jaune pâle, ce vin a un joli parfum floral avec des notes de pêche blanche et d'agrumes. Très élégant mais brillant et vif avec des notes florales d'agrumes, c'est un vin très distinctif - Exceptionnel Plus. $27.00

2019 Tablas Creek Vignoble Roussanne
J'aime la Rousanne pour sa saveur, sa richesse et sa complexité. C'est un excellent exemple. D'une couleur or jaune très clair, le vin a un joli parfum floral avec des nuances minérales et une légère nuance exotique. En bouche, le vin montre un grand fruit luxuriant avec des nuances légèrement exotiques et une note florale d'agrumes. Bien que délicieux maintenant, ce vin évoluera avec grâce pendant de nombreuses années dans le futur - Extraordinaire. $40.00

2019 Tablas Creek Vignoble Patelin de Tablas
De couleur sombre avec un parfum de cerise profond montrant une légère nuance florale exotique, ce vin se prolonge en bouche avec des couches de fruits avec des notes d'épices florales rendues dans un style élégant et arrondi luxuriant. C'est un vin vraiment délicieux qui est d'un excellent rapport qualité-prix - Exceptionnel Plus. $25.00

2019 Tablas Creek Vignoble Côtes de Tablas
De couleur sombre avec un joli parfum de mûre et de cerise avec des nuances d'épices florales, ce vin a de belles mûres et de cerises souples avec de légères nuances d'épices et est souple, luxuriant et savoureux avec un bon équilibre et une longue finale. C'est un tour de force très stylistique et délicieux qui est également d'un excellent rapport qualité-prix - Extraordinaire. $35.00


Votre nouveau vin blanc incontournable pour le printemps

Si vous aimez le vin blanc, vous avez probablement trouvé les suspects habituels de Chardonnay, Sauvignon Blanc ou Pinot Grigio dans votre verre plus d'une fois. Autant nous aimons ces variétés, autant nous remplissons nos verres de quelque chose d'un peu moins connu (et tout aussi savoureux !) ce printemps. C'est floral, c'est rafraîchissant, et surtout, c'est vraiment délicieux. Des suppositions ?

Si vous avez misé sur le Viognier, vous avez mis le doigt sur la tête. Ce cépage blanc aromatique est surtout connu pour ses vins juteux, mi-corsés à corsés qui promettent de plaire à une variété d'amateurs de vin. Pour ceux qui ne sont pas aussi familiers avec la variété, n'ayez crainte - nous avons ce qu'il vous faut juste à temps pour la Journée internationale du Viognier (30 avril).

Tout d'abord, quelques faits rapides : bien que les origines du Viognier soient un peu inconnues, la plupart des viticulteurs s'accordent à dire que le cépage trouve probablement ses origines en Croatie, d'où il a ensuite été importé dans la vallée du Rhône en France par les Romains. Le cépage était au bord de l'extinction il y a à peine 50 ans, mais une augmentation de la popularité des consommateurs a entraîné une augmentation du nombre de plantations. Génétiquement parlant, le Viognier est étroitement lié à deux des cépages rouges les plus courants du Piémont, le Freisa et le Nebbiolo.

Aujourd'hui, le Viognier s'est fait un nom, malgré ses origines modestes. C'est le seul cépage utilisé dans les prestigieux vins blancs des appellations françaises Condrieu et Château-Grillet, et il est largement inclus dans les assemblages de vins blancs dans le sud de la France. Hors d'Europe, le cépage est cultivé en Amérique du Nord et du Sud, en Afrique, en Nouvelle-Zélande et en Australie, dont cette dernière expression ne doit pas être négligée.

Ce qui nous amène à Yalumba, le plus ancien domaine familial d'Australie. La cave a été fondée en 1849 et est surtout connue pour son approche progressiste et avant-gardiste à la fois dans le vignoble et dans la cave. Yalumba’s wines are produced at the hands of its fiercely talented chief winemaker, Louisa Rose, with grapes from the Barossa and Eden Valleys, as well as the Coonawarra and Wrattonbully regions of South Australia.

Yalumba’s wines are produced at the hands of its fiercely talented chief winemaker, Louisa Rose.

Yalumba has been following its own sustainable viticulture program in the vineyards, which it first introduced over 25 years ago. Native yeast fermentations turn the grape juice into wine, and biodiversity in the vineyards is actively encouraged, as the estate believes this fosters the growth of healthier, higher-quality fruit. As the estate tells Winebow Imports, which represents it in the U.S., “For every hectare of vineyard we own, we have at least one hectare of native vegetation.” All of Yalumba’s wines have been 100 percent vegan since the 2012 vintage.

Winemaker Louisa Rose tells VinePair that Yalumba first planted Viognier back in 1980, at a time when there was hardly any to be found across the globe. “The inspiration came from wanting to look at alternative varieties from around the world, which might be suited to our lifestyles, culture, and foods,” she explains, highlighting Yalumba’s on-site propagation nursery, which allowed (and still allows) for the study of new varieties through small, experimental vineyard plantings.

“At the time, Viognier was such an unknown variety that we didn’t have any particular expectations — it was over the following years as we experimented and learned about the variety that we came to love it,” she says. “Today, we love its flavor, versatility, and the fact that it goes so well with so many cuisines and foods.”

At VinePair, we find that Viognier wines’ rich, medium- to full-bodied palates are generally loaded with flavors of stone fruit, honeysuckle, and sweet citrus, which are often accompanied by creamy hints of vanilla after oak aging. The lush flavor profile and relatively low acidity in Viognier make it soft and juicy on the palate, rendering it the perfect match to a variety of springtime food favorites. So what makes an Aussie expression different?

The lush flavor profile and relatively low acidity in Viognier make it soft and juicy on the palate, and perfect for food pairing.

Rose notes that Eden Valley Viognier expresses lots of stone fruit characters, ginger, white pepper, and some white flowers. “The Yalumba style is to [create] wines with the richness of flavor that the variety has, but to respect the low acidity and natural tannins of the grape that result in wines with freshness, structure, and length,” she says. Yalumba currently makes four expressions of Viognier, all of which are fermented with natural yeasts and stay on the lees before blending and bottling. Rose explains the differences here:

Yalumba The Virgilius Viognier

One hundred percent fermented and aged in mature French oak barrels. From our oldest Eden Valley vineyards (1980s), this is a barrel selection wine made about 10 months after harvest. The style is reserved and sophisticated, and the wine will open up and take the drinker on a journey as it evolves in the glass (or in the cellar). It is often compared to a red wine in the way that it behaves and the food and experiences that it pairs with.
(SRP $48.99)

Yalumba Samuel’s Collection Eden Valley Viognier

Fruit for this wine comes from all of our Eden Valley vineyards. About half of this wine is fermented in mature oak, while the other half is vinified in stainless-steel tanks. Like The Virgilius, it spends about 10 months on lees before blending and bottling. This wine is always open and expressive, showing lots of apricot and other Viognier flavors.
(SRP: $20.99)

Yalumba Y Series Viognier

This wine is made from vineyards from different regions in South Australia, where the range of Viognier’s flavors and characters really come together. This wine is fermented and aged for three to four months in stainless steel tanks, where the freshness and vibrancy of the variety are maintained.
(SRP: $12.99)

Yalumba Organic Viognier

This expression is made from organically certified vineyards from different regions in South Australia. It is produced very similarly to the Y Series wine, although with strictly organically grown grapes (not that our “normal” winemaking is that much different, but the organic viticultural processes are subject to auditing as they are certified).
(SRP: $18.99)

As both Rose and VinePair agree, Viognier could possibly be the best gateway white for skeptical red wine drinkers. “Viognier is like a red wine without the red,” Rose says, dubbing the wines flavorful, textured, food-friendly, and delicious. “Viognier appeals to many people: those who enjoy white wines, and often those who consider themselves red wine drinkers only,” she says, citing the grape as “particularly appealing” to those who enjoy experimenting with food, whether in their own kitchens or out at restaurants. Some of Rose’s recommended pairings include poached lobster, spicy crab rolls, pad thai, chicken tagine, barbecued pork spare ribs, ratatouille, roasted cauliflower, baba ganoush, fresh gnocchi, and more.

For a go-to spring white that promises to please a variety of palates and pair well with a plethora of foods, look no further than Yalumba Viognier, available nationwide.


Mandarin Mimosa Recipe

We’ve partnered with Mongibello Juice to bring you this delicious Mandarin Mimosa recipe. If you’re looking for new brunch ideas, this citrusy cocktail is perfect. For a refreshing treat, make a pitcher and sip it poolside. The recipe is simple, with a twist on the classic mimosa. It’ll keep you running back for refills!

Mongibello’s juice, made from 100% fresh squeezed Italian mandarins, pairs perfectly with a dry Sparkling Wine. We used Antica Terra Millesimato*, a handcrafted Sparkling Italian wine from our Cellar Collection.

Recipe makes about 6 mimosas.

Ingrédients:

Instructions:

The key to making the perfect and refreshing mimosa is to make sure all ingredients are chilled (including your flutes). We recommend chilling your glasses in the freezer for 15 minutes before making your mimosas. This will give your drink a crisp finish!

Fill your chilled flute halfway with a dry Sparkling Wine (we recommend Cava or Prosecco).

Next, top off your glass with Mongibello’s Mandarin Juice. Using a fresh squeezed juice, similar to this one, gives your mimosa a lighter and more delicate flavor.

Mandarin Mimosa Tasting Notes

Serving tip: Make your mimosas one by one if you can (instead of pre-mixing in a pitcher). This maintains the carbonation for a fresh, bubbly drink.

In this recipe, we used Antica Terra Millesimato*, a Cellar Collection Sparkling Wine.

Wine tasting notes: A Sparkling Wine that is robust in its body and made from a crisp champagne grape blend. This wine is generous and well-structured on the palate.

*Call your local wine store for wine availability and recommendations for alternative options. Other wines we suggest to try for this recipe are:

This fun recipe is a must-try for summer. Whether you’re sipping a Mandarin Mimosa by the pool or making a pitcher of cocktails for brunch, it’s a refreshing treat in the summer heat. Even better, you can now shop online 24/7 and enjoy every day deals on our variety of handcrafted Sparkling Wines!

Making this recipe? Be sure to tag us in your wine photos on social media @thewinecellargroup and use #TheWineCellarGroup for a chance to be featured on our page!

Love what you see? Stay tuned for more cocktail recipes, creative DIYs, and more! Leave a comment below to let us know what you think. Don’t forget to sign up for our wine newsletter to get updates and exclusive savings!


WINE TALK A Spring Cleaning Sale for the Cellar

THE restaurant at the American Hotel here is not a bistro. The chef does not routinely toss unused wines into the coq au vin.

They do that in France, of course. In Italy, too. And, if truth be told, in plenty of good restaurants in this country as well.

But what of all the really good bottles of wine that for some reason lie forgotten in restaurant wine cellars? There are wines a few years past their prime there are wines that are out of style. And yes, there are ''in'' wines and wines that are, well, ''out.'' And then again there are wines that people simply know little about. What does one do with them?

Ted Conklin, who owns the American Hotel in this Long Island village, and presides over its astonishing 40,000-bottle wine cellar, has come up with a solution. It may not be suitable for someone with only a modest cache of wine, but it works for him. And it may also work just fine for East End wine enthusiasts with a few dollars to spare. (I use 'ɺ few dollars'' advisedly.)

What Mr. Conklin has done is to assemble what he calls 'ɺ random list of bin-end bottles saved over many years'' and is offering them to his customers at what he deems reasonable prices.

It's a variation on an old theme. Some years ago, when Peter Kriendler was still ruling the roost at the '✡'' Club, he decided that the wine cellar was overstocked with aging claret and that he had to unload some of it. Mr. Kriendler was a forceful six-footer. Prowling the dining room, he would thrust a not-too-helpful wine list under the noses of his well-heeled regulars. ''Take a chance,'' heɽ growl at the intimidated gentry, 'ɺ hundred bucks a bottle, no substitutions, no returns.'' He moved a lot of old wine that way.

Louis Daniel had another approach. He ran a place called Le Chambertin on West 46th Street. For a modest West Side place in the theater district, the cellar was remarkable. About once a year, Mr. Daniel would cull some old-timers from his collection, usually Bordeaux, and offer them to his customers at bargain prices. In the 1970's, he would put together a dinner for four, with two well-known Bordeaux, usually from the 1950's, for $125. For the whole works.

But back to Sag Harbor. Hedging his bets, Mr. Conklin said of his offerings: ''Sometimes patience or intellect must be called upon to enjoy them.'' But he hastened to add, ''They are almost always more than drinkable.'' Indeed, they usually provide the seasoned connoisseur -- that is to say, the wine geek -- a unique experience. A bit more restrained than Mr. Kriendler, Mr. Conklin added: ''I cannot speak to the quality of some of these one-off examples, but the bottles were stored well and should surprise, challenge and satisfy.''

There are 24 wines offered at the American Hotel at prices from $45 to $140. The 11 reds are all California cabernet sauvignons and merlots, 10 of them from the Napa Valley. Duckhorn Vineyards accounts for six, including merlots from 1986 ($140), 1989 ($90), 1990 ($100) and 1991 ($135). Other reds include a 1977 cabernet from Sterling Vineyards at $80 and a 1986 merlot from Inglenook at $85.

Five whites are California chardonnays ranging in age from a 1991 Rasmussen to a 1994 Raymond, both from the Napa Valley. Others are from Hess, Talbot and Qupé and are $60 to $85. More interesting, to me, anyway, are the two white Burgundies and six Alsatian wines. I might be a little nervous investing $70 in a 1988 Clos de Vougeot blanc less so spending $90 for a 1993 Puligny-Montrachet from the Domaine LeFlaive, one of the best white wine producers in Burgundy.

Que cuisiner maintenant

Sam Sifton a des suggestions de menus pour les prochains jours. Il y a des milliers d'idées de quoi cuisiner qui vous attendent sur New York Times Cooking.

    • Ne manquez pas les incroyables nouilles soba de Yotam Ottolenghi avec bouillon de gingembre et gingembre croquant. pour les champignons est un régal, et il se marie à merveille avec le vivaneau frit à la sauce créole.
    • Essayez la pizza salade d'Ali Slagle avec des haricots blancs, de la roquette et des poivrons marinés, inspirée d'un classique de California Pizza Kitchen.
    • La version moderne d'Alexa Weibel de la salade de macaronis, agrémentée de citron et d'herbes, se marie très bien avec le poulet frit au four.
    • Une cuillerée de burrata fait le gros du travail dans la recette simple de Sarah Copeland pour les spaghettis à l'huile d'ail et de piment.

    Alsatian wines are probably the last great bargains in the world of truly fine wines. Accordingly, I would not hesitate, assuming I had saved my pennies, to drop $100 for a 1984 Tokay Clos St.-Urbain from Zind-Humbrecht or a 1987 Riesling Rangen from the same producer. In fact, if I could lure my favorite Alsatian, André Soltner, ex of Lutèce, out there one of these days, Iɽ go halfies on that one with him. Maybe on both of them.

    Two old-vines pinot auxerrois from Josmeyer, a 1985 and a 1989, are bargains at $55 and $45, as is a 1990 gewürztraminer from Hugel for $65.

    (By the way, Zind-Humbrecht and Josmeyer are estates, or producers. Tokay, riesling, pinot auxerrois and gewürztraminer are grape varieties tokay is also known as pinot gris. Rangen and the Clos St.-Urbain are vineyards, with the latter owned by Zind-Humbrecht.)

    Of course, there are other ways of dealing with an oversupply of wine. Some restaurateurs press them on catered parties, some try to sell less expensive excess wines by the glass. Others use psychology: a captain will whisper in a customer's ear: ''I have something in the cellar that only a connoisseur like yourself would appreciate -- and at a very good price.'' Or a wine that is still on the wine list but hasn't been selling will be moved up on the list and its price increased.

    ''No one wants to buy the cheapest bottle on the list,'' a sommelier once told me. ''So we increase the price and place it more prominently on the list. Usually, it will be gone in a couple of weeks.''

    Strict liquor laws allow restaurants little room to maneuver. But distributors have been known to take wine off a restaurateur's hands to make room for newer items. And in rare instances, wines have been known to move informally from someone who doesn't need them to someone who does.


    Vineyard Management

    Viticulturalists and winemakers rejoice when the weather turns warm.

    “Spring is my favorite time of year,” says Emily Faulconer, agricultural engineer and chief winemaker for Viña Carmen in Chile. “Sunny days, the Andes covered in snow, the start of new life. Pleasant weather, the cover crops growing, butterflies. I simply love it.”

    Come spring, Faulconer and her team tackle planning and maintenance projects in the vineyard like planting cover crops, removing extraneous shoots and lifting new vine growth.

    “At our Alto Jahuel estate, we plant cover crops between rows and apply hummus and mulch directly on the vines,” she says. She plants native flora as cover crops because it’s familiar to the local fauna. They have evolved into a symbiotic, living ecosystem. “It is impossible to achieve the expression of the terroir if there is no life in the vineyard,” she says.

    As temperatures increase, tiny leaves, tendrils and miniature flower clusters burst through the buds on the vines / Getty

    Ntsiki Biyela, the owner/winemaker of Aslina Wines in South Africa, also ramps up vineyard management the spring. Since Ntsiki’s vineyards are certified by the Integrated Production of Wine (IPW), a voluntary environmental sustainability scheme, she takes extra care to set up corridors of local fynbos and succulents between vineyards. This creates natural habitats that attract beneficial insects.

    The laborious task of desuckering also begins in earnest. To remove unwanted shoots that pull water, energy and nutrients from developing fruit may sound familiar to tomato gardeners who pluck small suckers between plant stems and branches.

    “Spring is my favorite time of year. Sunny days, the Andes covered in snow, the start of new life… I simply love it.” -Emily Faulconer, Viña Carmen

    Toward the end of spring, shoot growth becomes unwieldy. Vines meant for trellises are lifted off the ground with moveable wire and set into an upright position. Trellis systems have multiple benefits. They lift heavy fruit off the ground, maximize sun exposure and airflow, and make maintenance passes and harvesting easier.

    If vines need to be replanted, whether from disease, old age or changing varieties, growers do so in the spring.


    FROM THE FIELD’S WINE COLUMNIST

    We’re back in bloody lockdown again – at the time of writing – and I can’t imagine that many readers bothered with Dry January. Oh, and hands up those who have foresworn vino for Lent? Hmmm, just as I thought: nobody. Not this year of all years.

    I’ve certainly been hoovering through the hooch, ably assisted by Mrs Ray, who’s nothing if not a team player and never backward in coming forward, glass in hand, whenever she hears the merest squeak of a corkscrew. Indeed, so successful have we been in slaking our thirsts that the cobwebbed cupboard under the stairs – aka The Cellar – is pretty much bare and needs an urgent restock. I’m sure you’re in the same boat.

    The perfect time, then, for this cracking offer from Private Cellar, our partners in The Field Wine Club. We were delighted with our inaugural offer in December and I have every confidence that this springtime selection – carefully chosen by me and PC’s marketing director, Laura Taylor – will be just as well received.

    Jonathan Ray
    Field Wine Columnist


    What Happens in a Winery in Spring

    To the joy of Californians, spring is here on the West Coast! After months of intense rains, it’s getting green across the vineyards that blanket California, and worker bees are outside and humming. (To everyone still battling the arctic winds of the Midwest and Northeast, I’m sorry. Move West.)

    In the wineries that neighbor those vineyards, a different type of worker bee is humming along excitedly. While the outdoors (and daylight that lasts through Happy Hour) get all the attention this season, work doesn’t stop in the cellar as the focus shifts outside. Instead, winemakers and cellar rats get ready for even longer days and the overtime hours of harvest, by finishing up last year’s harvest.

    While fermentation and the loud, exciting parts of winemaking ended in the fall, most 2016s aren’t finished yet. As the vines outside hibernated, the 2016 vintage was indoors developing, going through quiet changes like malolactic fermentation and oak aging, which give wines their complex flavors and creamy mouthfeel. Basically, those wines spent the winter becoming delicious.

    36 cadeaux et gadgets pour tous ceux qui aiment les boissons

    With the start of spring, most rosé and white wines are ready for their debuts, which means it’s time for winemakers to blend, filter, and bottle. These three tasks not only get great vino closer to us, but they open up space in the winery for this year’s juice.

    Blending is the first challenge for winemakers putting together rosé and white wines in the new year. Sometimes, a blend of grapes is fermented together, but often the final blend of a wine is determined after all the wines have finished fermenting separately, and spent a few months mellowing out in tank or barrel. Depending on the winery’s goals — to produce a patio pounder or an austere if thought-provoking wine — winemakers assemble a team of tasters and several prospective blends. After many rounds of tasting, the wines are combined in their final percentages in a huge tank.

    Because blending involves transferring wines from one container — a barrel, or tank — to another, which shakes up the wine, the blends need time to settle. Settling time lets any sediment fall to the bottom of the tank, and after about a week they’re ready for the next spring activity: filtering.

    Filtering is exactly what it sounds like, but a winery’s filtration system is a lot more complicated than your coffee maker. Usually, wineries use a sterile filter, which looks like a giant accordion and is filled with removable cardboard filter boxes. Winemakers pump the wine through this filter to remove the tiniest bits of sediment floating in the wine, down to bacteria-sized pieces that can eventually cause strange aromas or flavors in the wine. Filtering isn’t done in every winery, but it helps allow large-production wines to taste similar year in and year out, and it helps prevent spoilage, which is crucial for wineries at any size.

    Once wines are filtered, they’re ready to be bottled and shipped away, either to distributors or directly to thirsty consumers. At large wineries, bottling is done in-house, but smaller wineries often bring in a bottling service or ship their wines in tanker trucks to be bottled off-site.

    While blending and bottling aren’t particularly exciting, they serve a crucial purpose in the winery — making room for new wines! All of these processes clear up space in barrels and small tanks so they can be cleaned, prepped, and made ready for the upcoming harvest. The processes start six months in advance in case barrels or tanks need to be replaced or moved, which takes a lot of coordination and time when you’re dealing with 10,000-gallon tanks and/or hundreds of barrels.

    Inside or outside, spring is a busy season in the wine business and the best part is spring activities bring lots of wines directly to you. Let’s drink to that.


    Voir la vidéo: TOP 4: Meilleure Cave à Vin 2020 (Juin 2022).