Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Pourquoi la balance n'a pas toujours d'importance et autres choses à savoir sur le diaporama sur la perte de poids

Pourquoi la balance n'a pas toujours d'importance et autres choses à savoir sur le diaporama sur la perte de poids

Vous pensez tout savoir sur les régimes amaigrissants et la perte de poids ? Détrompez-vous

obturateur/248669887

« La maîtrise de soi est la variable la plus importante dans un régime efficace. Beaucoup de gens y parviennent grâce journal alimentaire, bien que la journalisation ne soit qu'un aspect de la maîtrise de soi. L'aspect le plus important de la maîtrise de soi consiste à établir un menu quotidien et à le suivre. La maîtrise de soi peut également être décrite comme la « conformité » au régime. Tout le reste est secondaire à cela.

Dr Ben G. Adams, psychologue clinicienne et créatrice du Creative Process Diet

Commencer par un plan

obturateur/248669887

« La maîtrise de soi est la variable la plus importante dans un régime efficace. Adams, psychologue clinicienne et créatrice du Creative Process Diet

Pourquoi la balance n'a pas toujours d'importance et autres choses à savoir sur la perte de poids

obturateur/187256237

Suivre un régime pour la plupart des gens signifie pas de friandises sucrées, plus d'exercice et suivre vos progrès. Mais parfois, après avoir fait tout ce que vous êtes censé faire, vous montez sur la balance et constatez que l'aiguille n'a pas vraiment bougé. Soudainement, vous vous sentez dégonflé et démotivé, et vous recommencez à traverser le cercle vicieux des régimes amaigrissants.

Avant de commencer à vous punir pour « échec », vous devez savoir : l'échelle (et de nombreux autres tropes de santé) n'est pas tout ce qu'elle est censée être.

Prendre le petit déjeuner

obturateur/99066836

"C'est vrai: déjeuner est le repas le plus important de la journée. Inclure ce repas dans votre routine est un dénominateur commun pour une perte de poids et un maintien réussis. Les explications de cette observation incluent la possibilité que le petit-déjeuner fasse ce qui suit :

- Supprime la faim en milieu de matinée

— Produit une meilleure glycémie et élève le taux métabolique basal

— Provoque moins d'épisodes d'alimentation déséquilibrée, impulsive ou excessive plus tard dans la journée

— Augmente l'apport en fibres (par exemple, à partir de céréales, de fruits et de grains entiers)

— Réduit l'apport en graisses alimentaires

— Encourage une meilleure conscience de la santé »

— Rene Ficek, diététiste agréé et expert principal en nutrition chez L'alimentation saine de Seattle Sutton

Obturateur/265579967

obturateur/265579967

« Il est tout aussi important de suivre un régime pauvre en graisses, ce qui semble être bénéfique pour plusieurs raisons. Premièrement, les graisses contiennent neuf calories par gramme, contre quatre calories par gramme pour les glucides et les protéines. Deuxièmement, les aliments riches en graisses sont souvent denses, ce qui facilite la consommation de grandes portions. Ils sont généralement plus tentants, il est donc facile de manger plus que prévu.

— René Ficek

Maîtrisez le stress

obturateur/40396741

« Des études montrent à maintes reprises que lorsque les gens s'ennuient ou stressé, ils sont susceptibles de manger des aliments riches en matières grasses, sucrés ou salés. Bien que ces aliments soient souvent réconfortants, il ne s'agit pas seulement d'une alimentation émotionnelle - une réaction chimique au stress (augmentation des niveaux de cortisol et d'insuline) peut en fait provoquer des douleurs de faim.

Alissa Rumsey, diététiste, spécialiste certifié en force et conditionnement et porte-parole de l'Académie de nutrition et de diététique.

Limiter l'écoute de la télévision

obturateur/135287432

« La plupart des personnes à la diète qui ont perdu du poids et ont maintenu cette perte de poids ont réduit leur temps d'écran. Les dossiers des personnes à la diète réussies du Registre national de contrôle du poids le confirment. Un pourcentage élevé des personnes inscrites (environ 62 %) ont déclaré regarder 10 heures ou moins de télévision par semaine, et plus d'un tiers (environ 36 %) regardaient moins de cinq heures de télévision par semaine. Le reste de ce groupe a regardé plus de 21 heures de télévision par semaine. Le temps moyen national pour regarder télévision est de 28 heures par semaine, ou quatre heures par jour, pour l'adulte américain moyen. C'est une quantité énorme de temps que les gens consacrent à une activité sédentaire. De même, les spécialistes de l'obésité infantile rapportent un lien entre les problèmes de contrôle du poids chez les enfants, l'augmentation des indices de masse corporelle et l'écoute excessive de la télévision. De plus, de nombreux téléspectateurs signalent des désirs incontrôlables pour les collations annoncées, qui sont généralement riches en graisses et en calories. »

— René Ficek

Réduire les calories

obturateur/121656424

« Pour perdre du poids, il faut créer un déficit énergétique. Les recommandations contemporaines encouragent une perte de poids progressive d'environ un à deux livres par semaine. Les gens peuvent généralement atteindre cet objectif avec un déficit de 500 à 1 000 calories par jour. Soutenir ce déficit calorique devrait produire une perte de poids de 5 pour cent en quelques mois pour la plupart des gens. Un objectif calorique général pour la perte de poids devrait être d'environ 1 200 calories/jour. 1 200 calories par jour entraînent un déficit calorique pour la plupart des gens, mais en fournissent suffisamment pour rester rassasié et alimenter votre métabolisme. »

— René Ficek

Le sommeil est essentiel

obturateur/63337441

"Il ne s'agit pas seulement de manger et de faire de l'exercice - le sommeil compte aussi! Trop peu de sommeil a été associé à une augmentation des niveaux de ghréline, une hormone qui stimule notre appétit, ainsi qu'à une diminution des niveaux de leptine, une hormone qui aide à contrôler notre appétit. Ne pas dormir sept à huit heures par nuit a été associé à des taux plus élevés de surpoids et d'obésité. »

- Alissa Rumsey

Vous pouvez perdre une taille sans perdre de poids

obturateur/187256237

"Vous pouvez gagner du muscle et perdre une taille sans perdre de poids. En termes simples, lorsque vous vous entraînez, vous échangez de la graisse corporelle contre de la masse musculaire maigre. Ce que la plupart des gens ne réalisent pas, c'est qu'une livre de graisse prend beaucoup plus de place qu'une livre de muscle. Cela signifie que si vous utilisez une routine d'haltérophilie (et vous devriez l'être !), vous pouvez constater une augmentation du tonus musculaire et une perte de taille sans voir le nombre de l'échelle changer radicalement.

— Nick Brennan, fondateur et PDG, Condition physique invaincue, SARL


Pourquoi votre pèse-personne vous ment et comment trouver votre vrai poids

Je me suis pesé toutes les heures pendant tout le week-end férié. Voici ce que j'ai découvert.

Peser votre nourriture pendant un week-end entier s'avère être un exercice très ennuyeux et déprimant, que vous devriez totalement essayer vous-même le week-end prochain. Photographie : Peter Cade/Getty Images

Peser votre nourriture pendant un week-end entier s'avère être un exercice très ennuyeux et déprimant, que vous devriez totalement essayer vous-même le week-end prochain. Photographie : Peter Cade/Getty Images

Dernière modification le mer. 20 sept. 2017 19.44 BST

Depuis longtemps, je me pèse tous les jours, mais j'ai réalisé très tôt que les chiffres que vous voyez lorsque vous montez sur la balance sont presque toujours absurdes. Les mesures de poids sont comme des sondages d'opinion - les résultats individuels ne vous disent rien parce qu'il y a tout simplement trop de bruit, d'erreurs et de variations aléatoires. Ce n'est que lorsque vous en avez quelques dizaines que vous pouvez commencer à identifier une tendance de manière fiable.

Mais ce bruit m'a rendu curieux. Il est facile d'attribuer les gains et les pertes de poids à des forces cachées ou à des concepts semi-scientifiques comme le «mode famine», mais lorsque vous faites cela, vous perdez le sentiment de contrôle. Comprendre, c'est pouvoir, et je voulais comprendre ce que mon corps faisait au cours d'une seule journée qui faisait tellement varier mon poids d'un matin à l'autre.

Donc, pendant le week-end férié, j'ai mené une petite expérience non scientifique sur moi-même. Je me pesais toutes les heures d'éveil, de 18 heures le vendredi à 9 heures le mardi, et supposais un taux de changement constant pendant la nuit pour interpoler les heures de sommeil manquantes. J'ai enregistré au gramme près la quantité que j'ai mangé et bu, et même la quantité d'urine que j'ai passé (j'ai estimé le, euh, d'autres trucs - j'ai certains dignité), et j'ai enregistré tous les exercices que j'ai faits, en me pesant avant et après les marches et les courses. Le résultat était une feuille de calcul glorieuse montrant exactement ce qui est arrivé à mon corps heure par heure pendant près de quatre-vingt-dix heures. Alors qu'est-ce que j'ai trouvé ?

La conclusion numéro un est que se peser toutes les heures est un exercice vraiment déprimant. Il s'avère qu'une heure est une période de temps très courte, et avoir une alarme qui se déclenche toutes les heures de 9h à 1h du matin devient très vite pas du tout amusant. Cela signifiait également que je ne pouvais aller nulle part ni voir personne, mais les week-ends fériés sont presque toujours des expériences haineuses, donc je ne manquais pas grand-chose.

Pire encore, le fait de me peser a changé mon comportement, peu importe à quel point j'ai essayé d'y résister. Si vous savez que vous êtes sur le point de vous peser dans dix minutes et que boire un verre d'eau va ajouter jusqu'à une livre à ce poids, vous avez une grande incitation à avoir un peu moins soif. Et si vous allez aux toilettes toutes les heures à l'heure, vous pouvez aussi bien… vous obtenez l'image. Le samedi soir, j'étais en danger de sombrer dans une sorte de cycle horaire misérable boisson-pipi-peser.

C'est donc loin d'être parfait en ce qui concerne la science, mais cela a quand même produit des résultats intéressants.

Mon poids au cours du week-end, du vendredi 18h au mardi 9h. Les pics surviennent après les repas (deux par jour), les creux profonds entre les repas sont après les courses. Les quatre nuits de sommeil sont interpolées à partir des poids enregistrés au coucher et au réveil, et apparaissent donc comme des lignes droites. Photographie : Martin Robbins

La première surprise était juste la quantité de masse impliquée. En trois jours et un peu, j'ai consommé 14,86 kg de trucs – environ 33 livres. Cela se composait de 3,58 kg de nourriture et 11,28 kg de boisson (dont 700 grammes d'un joli rouge). C'est bien, bien, bien plus haut que ce à quoi je m'attendais

Malgré tout ça, j'ai fini l'expérience avec 1,86 kilos de moins qu'au début. Cela signifie que mon corps s'est débarrassé d'une masse stupéfiante de 16,72 kg au cours du long week-end. 7,4 kg de cela ont été représentés par l'urine, et environ 1,8 kg par, eh bien, de la merde, mais cela laisse toujours un énorme 7,52 kilos de masse qui vient de disparaître dans les airs. Où est-il allé?

Certains d'entre eux ont disparu quand je suis allé courir. Je suis sorti pour deux courses de 5 km le dimanche et le lundi, et entre eux j'ai perdu bien plus d'un kilogramme de sueur. Certains des plus de 11 kilos de liquides que j'ai absorbés au cours du week-end ont été utilisés pour remplacer toute l'eau qui s'échappait de ma peau. Même en tenant compte de cela, chaque heure, il semblait que mon poids était légèrement inférieur à ce qu'il aurait dû être. En moyenne, j'ai perdu 69 grammes chaque heure, ce qui ne pouvait s'expliquer par rien de ce que j'avais mesuré. Sur tout le week-end, cela s'est ajouté à près de six kilos de perte de poids inexpliquée, 1,65 kg toutes les 24 heures.

En fait, je m'évaporais vraiment dans l'air. Les humains respirent de l'oxygène et expirent du dioxyde de carbone - de l'oxygène plus un atome de carbone. Tous ces atomes de carbone doivent venir de quelque part, et ils s'additionnent assez rapidement - au cours d'une journée, avec un bon entraînement, quelqu'un de ma taille expire peut-être un demi-kilo de carbone. Notre respiration transporte également de la vapeur d'eau, qui représente à nouveau environ la même quantité et nous perdons également de l'eau de notre peau - environ un demi-kilo s'évapore chaque jour.

Ajoutez-les ensemble, et cela explique à peu près parfaitement la mystérieuse perte de poids. Cela révèle également une autre vérité surprenante que lorsqu'il s'agit d'éliminer la masse de votre corps, l'anus fait vraiment apparaître l'arrière-train. Mon pénis, mes poumons et ma peau ont tous réussi à surpasser mon postérieur lorsqu'il s'agissait de sortir les poubelles. En fait, l'année dernière seulement, une étude a révélé qu'une grande partie de la graisse que vous transférez lorsque vous perdez du poids part par vos poumons.

Rien de tout cela n'est bien sûr extrêmement surprenant, mais ce que je pense que cela montre, c'est à quel point une seule mesure de poids est peu fiable. Chaque jour, mon poids variait d'environ quatre livres, avec une douzaine de livres entrant et sortant du tube de viande géant qu'est moi à des moments vaguement prévisibles. Lorsque vous considérez qu'un objectif de perte de poids raisonnable est peut-être de 0,25 lb par jour, vous pouvez voir comment, la plupart du temps, cela va être englouti dans le bruit. Alors que j'étais généralement plus léger le matin et plus lourd après les repas comme on peut s'y attendre, mon poids exact à tout moment n'était vraiment qu'un shoot de merde. Ce n'est qu'en regardant une vision à long terme, sur plusieurs jours, qu'il serait possible de voir la véritable tendance.

Alors comment savoir combien vous pesez ? Quoi que vous fassiez, ne tombez pas dans le piège de vous peser chaque semaine – ce ne sont tout simplement pas assez de données pour que vous sachiez ce qui se passe réellement. Pesez-vous tous les matins, mais ignorez le chiffre qui apparaît sur la balance. Prenez plutôt la moyenne des sept derniers jours (de préférence dix ou quatorze), et après plusieurs semaines, regardez comment cette moyenne évolue au fil du temps. C'est là que réside la vraie vérité.

16 juin 1924 : Un officiel des courses de chevaux teste la balance dans la salle de pesée des jockeys en vue du Royal Ascot. Photographie : Agence de presse thématique/Getty Images


Nouveau : Thérapie bariatrique endoscopique

La chirurgie bariatrique, ou pontage gastrique, aide de nombreuses personnes à perdre du poids. Il traite même le diabète de type 2. Mais que se passe-t-il si vous n'êtes pas assez lourd pour vous qualifier ou si vous ne voulez pas de chirurgie ? Les nouvelles thérapies bariatriques et métaboliques endoscopiques réduisent considérablement le volume de votre estomac et modifient même d'autres parties de votre tube digestif - avec une lunette compacte et flexible enroulée dans votre bouche. C’est une procédure le jour même qui pourrait également aider à mieux perdre du poids.


La perte de poids peut conduire à une relation vraiment positive avec votre corps.

"Commençons par le bien", déclare Kelly Chase, formatrice d'Aaptiv.

« La perte de poids peut améliorer votre image corporelle. Vous gagnerez en confiance dans votre nouvelle taille, apprécierez le dévouement que vous mettez à atteindre votre objectif de perte de poids et serez inspiré à vouloir aider les autres à se sentir heureux et confiants également. Je crois que tout le monde, quelle que soit sa taille, peut avoir une relation positive avec son corps et accepter magnifiquement ses courbes. Au cours de mon propre parcours de perte de poids, j'ai personnellement beaucoup plus accepté mon corps maintenant que j'ai perdu du poids non désiré. Mais quand j'étais plus lourd, j'essayais de dire des affirmations positives tous les jours pour changer mon état d'esprit et accepter mon corps pour ce qu'il était, ce qui m'aidait à garder un état d'esprit aussi positif que possible.

La perte de poids peut encourager le désir de prendre soin de son corps, de se regarder dans le miroir et de se sentir bien dans sa peau, et de s'identifier plus régulièrement aux parties de votre corps que vous aimez vraiment.

De plus, dit Mendez, cela peut renforcer les comportements sains et valider les sentiments d'accomplissement concernant vos objectifs de perte de poids.


3. N'ayez pas peur des glucides

Bien sûr, un régime à faible teneur en glucides peut vous aider à perdre du poids, mais de nombreuses recherches soutiennent également les glucides - même le blé entier - pour mincir. Une étude récente comparant les éviteurs de céréales aux mangeurs de céréales a révélé que les personnes qui mangeaient des céréales étaient moins susceptibles d'être en surpoids ou obèses et présentaient un risque plus faible de complications métaboliques, comme le diabète de type 2. En revanche, éviter les céréales était lié à un IMC et un tour de taille plus élevés, malgré le fait qu'il était également lié à la consommation de moins de calories.

Une autre étude récente a montré que les personnes qui mangent des grains entiers brûlaient près de 100 calories de plus par jour que les personnes consommant des calories similaires mais mangeant à la place des céréales raffinées.

Ce que j'ai appris, c'est que vous n'avez pas besoin d'adopter une approche tout ou rien des glucides. Le plus souvent, je considère les céréales comme un accompagnement plutôt qu'une entrée, mais je les mange quand même tous les jours. Ce qui est important, c'est que vous choisissiez systématiquement des grains entiers plutôt que leurs homologues raffinés. Cela signifie principalement manger du riz brun au lieu du pain blanc à grains entiers plutôt que du pain de mie moelleux et blanc que vous avez peut-être grandi en adorant, et choisir des céréales complètes, qu'elles soient froides ou chaudes, plutôt que des versions raffinées hyper-transformées.


Sept meilleurs conseils pour éviter les kilos et courir votre meilleure course :

1. Faites attention : Augmentez-vous votre kilométrage mais dévorez-vous un hamburger après la course parce que vous le «méritez»? Un tel comportement compense les calories que vous avez brûlées en enregistrant des kilomètres.

2. Faites le plein. raisonnable: Mangez avant une longue course, mais vous devriez avoir suffisamment de carburant stocké pour un trajet facile de trois milles, alors évitez la collation et courez.

3. Buvez des liquides : Une hydratation optimale peut améliorer les performances et réduire la faim. Hydratez-vous avant et après une séance d'entraînement et sirotez des liquides sans calories tout au long de la journée.

4. Fibre après une course : Les aliments riches en fibres sont souvent faibles en calories mais rassasiants, ils sont donc parfaits pour le contrôle du poids. Mais ils maintiennent votre système digestif en mouvement, alors évitez de manger trop de fibres juste avant de courir.

5. Choisissez judicieusement les glucides : Ne faites pas le plein de glucides provenant de céréales transformées et de sucreries. Au lieu de cela, remplissez de glucides avec des grains entiers riches en nutriments tels que le riz brun et le quinoa.

6. Réduisez : Une étude publiée dans Proceedings of the Nutrition Society a révélé que lorsque les gens diminuent leur activité après un entraînement intensif, ils ne réduisent souvent pas leur apport alimentaire, ce qui les prépare à prendre du poids.

7. Mangez mieux : Il est normal d'avoir un peu faim avant les courses faciles. L'exercice réduit temporairement l'appétit, de sorte que votre estomac cessera de grogner une fois que vous commencerez à courir.


ABC Santé & Bien-être

Nous savons tous que l'exercice vous aide à perdre du poids. Droit? Alors pourquoi certains d'entre nous ne parviennent-ils pas à perdre des centimètres même si nous faisons beaucoup d'exercice ?


[Source de l'image : iStockPhoto | imtmphoto ]

Jeff et Liz sont comme beaucoup de couples au début de la quarantaine - ils aiment la bonne nourriture, boivent un peu trop de vin et ne font pas assez d'exercice.

Malheureusement, leur style de vie a commencé à faire des ravages sur leur tour de taille. L'année dernière, ils ont donc décidé de faire quelque chose ensemble et se sont lancés dans un nouveau régime consistant à manger sainement, à boire moins et à faire de l'exercice régulièrement.

Trois mois plus tard, Jeff avait perdu quatre kilos, alors que le poids de Liz était le même. C'est une histoire bien trop familière mais c'est une histoire à laquelle nous ne connaissons pas vraiment la réponse.

Pourquoi certaines personnes peuvent-elles s'en donner à cœur joie au gymnase plusieurs jours par semaine pour découvrir que leurs balances leur racontent la même histoire ?

La perte de poids par l'exercice fonctionne «en théorie»

L'exercice peut être un moyen efficace de perdre du poids, explique le Dr Nathan Johnson, physiologiste de l'exercice basé à l'Université de Sydney.

Cela a été illustré par de nombreuses études scientifiques qui ont placé les gens sur des programmes d'exercice et calculé, sur la base du coût énergétique de l'exercice, combien de poids ils devraient perdre. Le plus souvent, les participants à l'étude ont perdu du poids comme prévu.

"Dans l'ensemble, les gens perdent du poids lorsqu'ils s'en tiennent à un programme d'exercices et rien d'autre ne change", déclare Johnson.

Cependant, dans le monde réel, ce qui a tendance à se produire, c'est que les personnes qui font de l'exercice ne perdent pas de poids ou perdent une petite quantité qu'elles reprennent ensuite au fil du temps.

Une étude menée par un groupe de chercheurs américains est une bonne illustration de ce qui se passe généralement avec l'exercice, dit Johnson.

Les femmes ménopausées auparavant sédentaires en surpoids et obèses ont été placées dans un groupe témoin sans exercice ou dans l'un des trois groupes d'exercice avec une dépense énergétique d'exercice de 4, 8 ou 12 kcal/kg/semaine (KKW).

À la fin de l'étude de six mois, les chercheurs n'ont observé aucune différence dans la perte de poids réelle et prévue entre les groupes d'exercices 4 et 8 KKW. Le groupe 12 KKW, qui s'exerçait pendant 194 minutes par semaine, n'a produit qu'environ la moitié de la perte de poids prévue.

« Les gens ont tendance à bien se porter pendant quelques semaines et à perdre la quantité de poids que vous attendez, mais ensuite les choses ont tendance à mal tourner après cela, ils commencent à ne pas perdre autant de poids que prévu à la fin » dit Johnson.

"Les auteurs supposent que les gens compensent leur comportement en modifiant leur alimentation ou leur activité physique."

Annulation de votre dur labeur

Johnson dit que beaucoup d'entre nous sont consciemment ou inconsciemment « s'auto-sabotent » d'une manière ou d'une autre.

Par exemple, vous pouvez être moins actif physiquement tout au long de la journée parce que vous faites de l'exercice. Cela signifie que vous annulez involontairement les avantages de l'exercice que vous avez fait.

"Si je commence un programme d'exercice régulier, je peux me retrouver à m'asseoir davantage ou à prendre l'option la moins active [dans d'autres activités]", explique Johnson.

"L'autre chose est que les gens peuvent changer leur comportement alimentaire, que ce soit en mangeant plus ou en mangeant des aliments plus riches en énergie."

La plupart d'entre nous peuvent s'identifier à ce sentiment d'avoir «mérité» une friandise après une grosse séance d'entraînement.

"Le médicament lui-même, si nous considérons l'exercice comme un médicament fonctionne réellement, mais c'est sa mise en œuvre qui a tendance à échouer", dit-il.

Les dommages causés par l'alimentation sont difficiles à réparer

L'autre problème est que les gens peuvent faire beaucoup de mal à travers leur alimentation qui est presque impossible à compenser par l'exercice, dit Johnson.

« Prendre une mauvaise décision alimentaire peut nécessiter beaucoup d'exercice pour dépenser la même quantité d'énergie », dit-il.

Par exemple, vous devez faire environ 45 à 60 minutes d'exercice pour compenser les kilojoules contenus dans un hamburger d'un fast-food populaire.

"Lorsque vous combinez les choix typiques que les gens font tout au long de la journée, comme une collation le matin, un hamburger pour le déjeuner, nous constatons souvent que nous ne pouvons tout simplement pas annuler le mauvais travail qui a été fait."

Et la vérité est que la plupart d'entre nous ignorent en grande partie la quantité d'énergie contenue dans la nourriture que nous mettons dans notre corps, en particulier lorsqu'il s'agit d'aliments sucrés ou gras.

Mettre les calories en contexte

Des chercheurs du Texas ont découvert que lorsqu'ils donnaient aux gens des menus illustrant la quantité d'exercice nécessaire pour brûler les calories de chaque aliment, ils optaient pour des choix plus sains.

L'étude de 300 hommes et femmes âgés de 30 ans et moins a été divisée en trois groupes. Un groupe a reçu un menu régulier, le deuxième groupe a reçu le même menu avec la teneur en calories de chaque article, et le troisième groupe avait un menu qui répertoriait les calories ainsi que le nombre de minutes de marche rapide qu'il faudrait pour brûler ces calories.

Le troisième groupe a commandé et consommé moins de calories que les autres groupes.

Les résultats ont montré que mettre les calories en contexte pourrait contribuer à changer les habitudes alimentaires des adultes, ont déclaré les auteurs de l'étude.

Bon type d'exercice

Parfois, il y a aussi une grande différence entre ce que les gens pensent être de l'exercice et ce qu'est réellement l'exercice, dit Johnson.

"Les gens comprennent mal ce que nous appelons exercice et pensent que se lever de leur chaise ou se promener est suffisant."

"Il y a une perception qu'ils ont fait de l'exercice pour compenser tous les maux."

Il dit que beaucoup d'entre nous prendront la voie de la facilité lorsqu'il s'agit de faire de l'exercice.

"Les adultes ont intrinsèquement tendance à choisir l'option la plus paresseuse des choses et cela a tendance à être un conseil autonome."

"Si vous vous en tenez à cela, vous ne faites soudainement pas la quantité régulière d'exercice recommandée pour contrôler l'équilibre de l'apport d'énergie et de la sortie d'énergie."

Exercice de combustion des graisses

Lorsque nous bougeons notre corps, nous avons besoin d'énergie à un rythme plus élevé pour brûler les graisses. La clé est de dépenser autant d'énergie que possible, dit Johnson.

Il recommande une activité de type aérobie impliquant l'utilisation de gros muscles si vous voulez perdre du poids. En effet, plus vous utilisez de muscles, plus vous avez besoin d'énergie pour soutenir l'activité.

Cela peut inclure des activités comme la marche rapide, la course, le vélo, le kayak, la natation ainsi que de nombreux sports d'équipe.

Il est préférable d'essayer d'accumuler de l'activité pendant des périodes prolongées d'au moins 30 minutes, mais le plus sera le mieux, conseille Johnson.

Certaines personnes réagissent mieux

Il est également vrai que certaines personnes réagissent mieux à l'exercice que d'autres, mais cela dépend du résultat que vous mesurez, explique Johnson. Par exemple, si nous parlons de la forme physique, mesurée en tant que capacité aérobie, une partie de celle-ci est déterminée génétiquement.

"Nous ne savons pas exactement quels gènes en sont la cause, mais il est clairement prouvé que certaines personnes tirent plus de bénéfices en termes de forme physique des programmes d'exercice que d'autres".

Cependant, lorsqu'il s'agit de perdre du poids grâce à l'exercice, avoir une probabilité génétiquement plus élevée d'être en surpoids ou obèse ne signifie pas que vous ne réagirez pas à l'exercice aussi bien que n'importe qui d'autre.

"Bien qu'il existe des preuves d'une composante génétique du surpoids ou de l'obésité, l'important est qu'il n'y ait absolument aucune preuve que cela change la façon dont les gens réagissent à un programme d'exercice."

Ne vous inquiétez pas pour les échelles

Selon Johnson, ce n'est en fait pas le poids en soi qui est le problème, c'est la graisse et en particulier, où elle est stockée.

La plupart des joueurs de rugby à XIII ou d'unions sont en surpoids en termes d'indice de masse corporelle car ils ont beaucoup de muscles. Les femmes en forme de poire stockent généralement l'excès de graisse autour de leurs hanches et de leurs fesses. Cela est connu pour ne pas nuire à leur santé, explique Johnson.

Au lieu de cela, c'est la graisse stockée autour de l'abdomen et des organes qui devrait nous inquiéter.

Par exemple, les graisses stockées dans le foie, même en petites quantités, peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et le risque de maladie, explique Johnson.

Mais la bonne nouvelle est que l'exercice peut réduire ces graisses, qu'il s'agisse de graisse viscérale qui enveloppe les organes ou qu'il s'agisse de graisse dans l'organe lui-même, par exemple de graisse dans le foie, le cœur ou le pancréas.

"Il semble que ces graisses puissent être réduites ou même éliminées dans certains de ces organes même sans perdre de poids et c'est un message très important", dit-il.

"Ne vous inquiétez pas de ce qu'il y a sur la balance, souciez-vous de faire de l'exercice car nous savons qu'en plus de tous ses avantages, cela aide à réduire la graisse de ces zones".

Avantages au-delà de la perte de poids

Il est également important de se rappeler qu'il y a une multitude d'avantages à faire de l'exercice au-delà de la perte de poids, dit Johnson.

La plupart des personnes qui cherchent à perdre du poids sont exposées à un risque élevé de maladies comme les maladies cardiaques et le diabète de type 2. La recherche montre que l'exercice peut réduire ces risques.

"Les personnes à risque de diabète peuvent réduire de moitié leurs chances de contracter la maladie en faisant des exercices modérés", explique Johnson.

Il a également été démontré que l'exercice aide à améliorer la fonction cardiaque et la pression artérielle.

Le bon type d'exercice peut également réduire la dépression et l'anxiété, améliorer la santé des os et réduire le risque de chute chez les personnes âgées, ajoute-t-il.

"Le message devrait aller au-delà de la perte de poids et concerner davantage la pratique d'exercices durables et réguliers pour tous ces types d'avantages."

"Sinon, les gens finissent par échouer perpétuellement à essayer de nouveaux régimes et de nouveaux régimes d'exercice à la mode."

« Ce que nous cherchons vraiment, c'est d'encourager les gens à adopter une alimentation saine et l'activité physique dans leur vie de tous les jours.


Vous ne pouvez pas perdre du poids quoi que vous fassiez ? Ne faites pas ces 19 erreurs

Il y a votre ami maigre qui semble toujours attaquer le dessert. Il y a la collègue mince comme un crayon qui déjeune sur des hamburgers de la taille de sa tête. Et puis il y a toi.

Jour après jour, vous préparez une salade pour le déjeuner, grignotez des «frites au four» pour les collations, refusez les desserts et montez six volées d'escaliers quatre fois sans vous arrêter quotidiennement – ​​mais vous ne pouvez pas faire bouger cette balance vers le bas. Comment se fait-il que vous soyez encore lourd quand vous juriez sur votre pizza double fromage préférée, "Mais je ne mange pas tant que ça!"

Vous pensez peut-être que vous mangez moins, que vous vous privez de vos aliments préférés et que vous vous entraînez. Alors pourquoi ne pouvez-vous pas perdre un seul kilo ? Qu'est ce qui se passe avec toi?

Voici 19 explications possibles pour lesquelles vous ne perdez pas de poids :

Garder une trace de votre alimentation aide à perdre du poids. (Shutterstock)

1. Vous ne suivez pas ce que vous mangez : « La sensibilisation est extrêmement importante si vous essayez de perdre du poids. En fait, beaucoup de gens n'ont aucune idée de la quantité qu'ils mangent réellement », explique le Dr Sanjay Aggarwal, médecin généraliste au Holistic Healthcare Center de Delhi.

Des études montrent que le suivi de votre alimentation aide à perdre du poids. Les personnes qui utilisent des journaux alimentaires ou prennent des photos de leurs repas perdent systématiquement plus de poids que les autres, ajoute le Dr Anupam Dey, un diététicien basé à Kolkata.

2. Vous ne mangez pas assez de protéines : Les protéines sont le nutriment le plus important pour perdre du poids.

« Manger des protéines peut stimuler le métabolisme et vous faire manger automatiquement plusieurs centaines de calories de moins par jour. Il peut également réduire considérablement les fringales et le désir de grignoter en raison des effets des protéines sur les hormones régulatrices de l'appétit, telles que la ghréline et autres. Cela aide également à prévenir la reprise de poids », explique le Dr Dey.

Si vous prenez un petit-déjeuner, c'est le repas le plus important pour faire le plein de protéines. Des études confirment que ceux qui mangent un petit-déjeuner riche en protéines ont moins faim et ont moins de fringales tout au long de la journée.

Si vous ne perdez pas de poids, vous devriez essayer de peser vos aliments et de suivre vos calories pendant un certain temps. (Shutterstock)

3. Vous mangez trop de calories : "Un grand pourcentage de personnes qui ont du mal à perdre du poids mangent tout simplement trop de calories", explique le Dr Dey.

Vous pensez peut-être que cela ne s'applique pas à vous, mais gardez à l'esprit que les études montrent systématiquement que les gens ont tendance à sous-estimer leur apport calorique de manière significative.

« Si vous ne perdez pas de poids, vous devriez essayer de peser vos aliments et de suivre vos calories pendant un certain temps. Il n'est généralement pas nécessaire de compter les calories et de tout peser pour le reste de votre vie. Faites-le tous les quelques mois pendant quelques jours à la fois pour avoir une idée de la quantité que vous devriez manger », suggère le Dr Dey.

4. Vous ne mangez pas d'aliments entiers : La qualité des aliments est tout aussi importante que la quantité. Manger des aliments sains peut améliorer votre santé et aider à réguler votre appétit. Ces aliments ont tendance à être beaucoup plus copieux que leurs homologues transformés.

« Gardez à l'esprit que de nombreux aliments transformés étiquetés comme aliments sains ne sont pas vraiment sains. Tenez-vous-en aux aliments entiers à ingrédient unique autant que possible », explique le Dr Aggarwal.

Profitez d'une variété de techniques d'entraînement. (Shutterstock)

5. Vous faites de l'exercice, mais pas d'une manière qui profite à votre corps : Soit vous faites trop d'exercice, soit vous devez mélanger un peu et donner un petit choc au corps.

« Profitez d'une variété de techniques d'entraînement : musculation, pilates et yoga. La musculation est également très utile pour augmenter votre métabolisme », explique le Dr Aggarwal.

6. Vous mangez de manière excessive (même avec des aliments sains) : Nous aimerions pouvoir dire que vous pouvez manger autant d'aliments sains que vous le souhaitez, mais malheureusement, ce n'est tout simplement pas le cas. La frénésie alimentaire est un effet secondaire courant des régimes amaigrissants. Cela implique de manger rapidement de grandes quantités de nourriture, souvent beaucoup plus que ce dont votre corps a besoin.

Le Dr Dey déclare : « C'est un très gros problème pour de nombreuses personnes à la diète. Certains d'entre eux se gavent de malbouffe, tandis que d'autres se gavent d'aliments relativement sains, notamment des noix, du chocolat noir, etc.

« Même si quelque chose est sain, les calories comptent toujours. Selon le volume, une seule frénésie peut souvent ruiner une semaine entière de régime », prévient-il.

7. Vous ne mâchez pas votre nourriture : Mâcher votre nourriture jusqu'à ce qu'elle soit liquide aidera vraiment à perdre du poids et à améliorer les performances digestives.

Les boissons froides sont chargées de sucre. (Shutterstock)

8. Vous buvez toujours du sucre : Des études montrent que les boissons sucrées sont les aliments qui font le plus grossir. Notre cerveau ne compense pas les calories qu'il contient en nous faisant manger moins d'autres aliments.

“This isn’t only true of sugary drinks like your favourite cola it also applies to so-called healthier beverages, which are also loaded with sugar,” Dr Dey says.

Even fruit juices are problematic, and should not be consumed in large amounts, he adds: A single glass can contain a similar amount of sugar as several pieces of whole fruit!

9. You’re not sleeping well: Sleep = repair. When your body gets enough rest, it’s able to perform. Good sleep is one of the most important things to consider for your physical and mental health, as well as your weight.

Studies show that poor sleep is one of the single biggest risk factors for obesity. Adults and children with poor sleep have a 55% and 89% greater risk of becoming obese, respectively.

Low-carb diets can also lead to improvements in many metabolic markers. (Shutterstock)

10. You’re not cutting back on carbohydrates: If you have a lot of weight to lose, and/or if you have metabolic problems like type 2 diabetes or pre-diabetes, then you may want to consider a low-carb diet.

In short-term studies, this type of diet has been shown to cause up to 2-3 times as much weight loss as the standard ‘low-fat’ diet that is often recommended.

“Low-carb diets can also lead to improvements in many metabolic markers, such as triglycerides, HDL cholesterol and blood sugar, to name a few,” Dr Aggarwal says.

11. You’re eating too often: It is a myth that everyone should be eating many, small meals each day in order to boost metabolism and lose weight. Studies actually confirm that meal frequency has little or no effect on fat burning or weight loss.

“It is also ridiculously inconvenient to be preparing and eating food all day. It makes healthy nutrition much more complicated,” Dr Dey says.

Drinking water has also been shown to boost the amount of calories burned. (Shutterstock)

12. You’re not drinking water or drinking too much alcohol: Drinking water can have benefits for weight loss. In one 12-week weight loss study, people who drank half a litre of water 30 minutes before meals lost 44% more weight. Drinking water has also been shown to boost the amount of calories burned by 24-30% over a period of 1.5 hours.

If you like alcohol but want to lose weight, then it may be best to stick to spirits (like vodka) mixed with a non-caloric beverage.

“Beer, wine and sugary alcoholic beverages are very high in calories. Also keep in mind that the alcohol itself has about seven calories per gram, which is high. That being said, the studies on alcohol and weight show mixed results. Moderate drinking seems to be fine, while heavy drinking is linked to weight gain,” Dr Dey says.

13. You’re not eating mindfully: A technique called mindful eating may be one of the most powerful weight loss tools. Numerous studies have confirm that mindful eating can cause significant weight loss and reduce the frequency of binge eating

“It involves slowing down, eating without distraction, savouring and enjoying each bite, while listening for the natural signals that tell your brain when it has had enough,” Dr Dey says.

He adds, “Eat with zero distractions, just you and your, eat slowly and chew your food thoroughly.”

Certain medical conditions, like polycystic ovarian syndrome, can make weight loss harder, or even cause weight gain. (Shutterstock)

14. You have a medical condition that is making things harder: “There are some medical conditions that can drive weight gain and make it much harder to lose weight. These include hypothyroidism, polycystic ovarian syndrome (PCOS) and sleep apnea. Certain medications can also make weight loss harder, or even cause weight gain,” Dr Aggarwal says.

Best to see a nutritionist or doctor who can support you and suggest certain tests that will confirm this so you can take appropriate action.

15. Your expectations are unrealistic: Weight loss is generally a much slower process than most people want.

“Although it is often possible to lose weight fast in the beginning, very few people can continue to lose weight at a rate of more than 1-2 kilos per week,” says Dr Dey, adding, “Another major problem is that many people have unrealistic expectations of what is achievable with a healthy diet and exercise.”

The truth is, not everyone can look like a model or bodybuilder. The photos you see in magazines or on social media are often enhanced using carious apps or sofwares.

Dr A suggest, “If you have already lost some weight and you feel good about yourself, but the scale doesn’t seem to want to budge any further, then perhaps you should start working on accepting your body the way it is.”

If you spend much of your life indoors, get your Vitamin D checked with your doctor. (Shutterstock)

16. You’re not getting enough Vitamin D: A huge number of people have low Vitamin D, which is associated with weight gain and several metabolic processes. If you spend much of your life indoors, get your Vitamin D checked with your doctor.

17. You’re too focused on ‘dieting’: “Dieting is not way of life. I often ask people are you weight conscious or health conscious? They’re very different mentalities that foster very different choices,” Dr Dey says.

‘Diets’ almost never work in the long term, he adds. If anything, studies actually show that people who ‘diet’ gain more weight over time.

“Instead of approaching weight loss from a dieting mindset, make it your primary goal to become a happier, healthier and fitter person. Focus on nourishing your body instead of depriving it, and let weight loss follow as a natural side effect,” Dr Dey says.

Some of you have office jobs and are tied to your desk. (Shutterstock)

18. You’re sitting all day: You’re not moving your body enough throughout the day, and your body does not like this.

“Some of you have office jobs and are tied to your desk, but is it possible to go for a few minute stroll every hour? Or walk 20 minutes to grab lunch?” Dr Aggarwal says.

19. You’re eating out too much and not cooking at home: ”You just don’t know what that restaurant is using to cook your food,” Dr Aggarwal warns.

Assume they’re using the worst vegetable oils, heavy amounts of butter and oil, and poor-quality produce. Unless you’re dining at a place that claims healthy cooking and uses healthy produce, learn to love your kitchen.


7 Things You Can Do When the Scale Won’t Budge

“It’s easier to form a new habit instead of breaking an old one you struggle with.”

1. De-emphasize the scale.

Most physicians would readily agree that the scale alone is a very incomplete metric, says Sullivan. So is your BMI number, or any other metric number on its own. Being healthy involves dozens of measurements, and utilizing more of them will help you realize how far you’ve come and help you set new goals, he says. Perhaps you aren’t moving the scale but you’re lowering your heart rate, reducing belly fat, or improving your cholesterol numbers. Start taking measurements so you can see how your body composition is changing by shedding fat and building lean muscle when your weight stays the same. Being able to fit into a smaller size? Now that’s a milestone worth celebrating!

2. Enlist an honest buddy.

A solid support system is a must when you need that extra push to reach your goals. Whether that’s a friend with similar goals or a significant other who just knows how you’re wired, find someone you can be completely honest with about how you’re doing, says Dr. Susan Albers, psychologist at the Cleveland Clinic Family Health Center and author of Eat Q: Unlock the Weight-Loss Power of Emotional Intelligence. Having someone to check in with daily or at least a few times a week will keep you accountable and may help you stay on track when faced with temptation. Knowing you’ll have to tell your weight loss buddy you went back for second helpings may help you put the kibosh on that habit. And when it comes time to hit the gym, sweating as a duo is just manière more fun.

3. Don’t break old habits — start new ones.

Instead of trying to break old eating habits, form new healthy habits to crowd out the old ones, says Dr. Albers. “It’s easier to form a new habit instead of breaking an old one you struggle with.” So if your old tendency is to have ice cream every night, try swapping the ice cream for non-fat yogurt with granola and factor that into your daily calorie intake, Dr. Albers suggests. Taking control with a positive mindset can help you stay motivated to stick to your healthy eating plan. Just keep in mind that diet boredom and eating the same old foods could also be a factor in your plateau.

To keep from falling off the wagon, have “today-only goals.” Go for a quick run, split that cookie with a friend, skip the sugary cocktail at dinner.

4. Give yourself a hand.

It’s common to overeat because you’re bored or upset about something (aka “emotional eating”). The next time you find yourself diving in for seconds, try tensing your fists to stop yourself from noshing, suggests Dr. Albers. “Clenching your fist while thinking ‘no’ helps you stay true to that behavior. You’re seeing an action and feeling it.” For more helpful strategies, try these nine mindful eating tips.

5. Clean up your environment.

It might seem like an odd way to kick-start weight loss, but getting your home and kitchen organized can help you feel like you’ve got a handle on your weight. “The more in control you feel in your external environment, the more you feel in control internally,” says Dr. Albers. Get rid of the junk (and junk food!), and get your kitchen, home and office in tip-top shape to start inspiring calm and clarity from the inside out.

6. Stop dwelling on your diet.

“The time you spend une façon from a problem is just as important as the time you spend trying to solve that problem,” says Sullivan. Since you’re not going to be able to eat and exercise perfectly every day, it’s important to avoid stressing over it 24/7. Spending too much time “fixing” a problem limits how far you’ll actually get. “Most people don’t know this, so they keep banging their head against a wall. That’s the very epitome of a mental plateau becoming a physical plateau.” Keep tabs of your daily food intake and workouts, but remember there’s more to life outside the confines of your diet. Keep your interests varied and social life active!

7. Start with today.

The disappointment you feel when you don’t see the number you want on the scale can lead to a dangerous cycle of negative thinking. People don’t really get depressed because the scale reads 152 instead of 150, they get depressed because they feel fat, says Sullivan. This can lead to feelings of fatalism (i.e. “I might as well just eat that quart of ice cream anyway”), which can lead to binge eating, research shows.

To keep from falling off the wagon, have “today-only goals,” suggests Sullivan. Go for a quick run, split that cookie with a friend, skip the sugary cocktail at dinner. Celebrate these small victories to get back a sense of control, power and achievement. “Take care of the little things and the big things will follow.”


9 Very Important Tips to Remember If You’re Serious About Losing Weight

I feel confident saying that everyone who starts the weight loss process does so with the best of intentions. Meaning, they want to change their life and are serious about losing weight. Maybe they had a weight loss “a-ha” moment which resulted in a burst of motivation. Or it’s possible they just wanted to lose a few pounds and/or simply live a healthier lifestyle. Regardless of the reason, most people don’t start the weight loss process with failure in mind.

However, losing weight can be hard and quickly gets frustrating. Soon all your best intentions go out the window because you’re not seeing the results you hoped for. Trust me, I get it.

In my former life, I was an expert in starting a diet and then giving up 1-2 days later. I started each diet motivated thinking “this was finally the time I was going to get serious about losing weight” only to fail shortly after starting. It was so discouraging.

During that time, I thought I was serious about losing weight. Just like you, I thought about it everyday – in fact, it often consumed me. I didn’t realize some of my “well-intentioned” efforts were actually sabotaging my weight loss goals.

In October 2010, I started the weight loss journey that lead me to where I am today. I did things very different and completely changed my life. I’m not saying I’m perfect. Unfortunately, I still have weeks where I get off track and gain weight. Hey, I’m human. However, I’m definitely not the girl I was when I started – I’ve learned A LOT since that time. I’ve talked before about the lessons I learned throughout my weight loss journey. I shared the 6 things I’ve learned about food, 10 things I learned after being on my journey 4 years, and I even gave my heavier self 4 pieces of advice that I feel are pretty powerful.

Now I want to share 7 tips that I think are very important if you’re serious about losing weight – it’s not as simple as eating less and moving more – well it is but there’s much more to it.

In the 7+ years on my weight loss journey I’ve learned that if I don’t take all 7 of these tips seriously then I won’t lose weight or worse I’ll gain. I’ve experience this time after time so to help you get serious about losing weight I wanted to share these tips.

1. You can’t exercise away a bad diet

Unfortunately, no matter how you cut, slice, or dice it you can’t exercise away a bad diet. So, if you start the weight loss process with this mindset then you’re setting yourself up for failure. It will become very frustrating to exercise only to experience zero results on the scale or with clothes.

The first 30lbs I lost was the result of tracking calories and portion control – I didn’t exercise at all. Don’t get me wrong, if I could go back in time I would’ve made exercise a priority along with changing my eating habits. Once I finally did another 10 lbs came off. However, the truth is, the bulk of my weight came off because I ate less…period. The lesson is that food matters more than exercise when it comes to losing weight.

J'ai appris cette leçon à la dure. 4-5 years into my weight loss journey I got lazy with tracking. I was still exercising but not tracking, like I should, the food I ate. I wouldn’t say I went back to old eating habits. The problem at that point in my journey was with the little extra bites, licks, and sips I didn’t pay attention too. Those little bites added up and it showed on the scale and also in my pant size. No matter how long I ran on the treadmill it didn’t undo all the extra calories I was consuming.

It’s been stated many times that weight loss is 80% food and 20% exercise. Have you ever heard the saying “abs are made in the kitchen”? This is very true and shouldn’t be ignored if you’re serious about losing weight.

Today I look at exercise very differently. The benefits of exercise go far beyond looking good in skinny jeans. Of course, it’s awesome to slip on a pair of jeans or wear a bathing suit with confidence but the emotional and psychological benefits, in opinion, far outweigh the physical. When I get in a solid workout I feel focused, less stressed, and simply happier. Life just seems easier when I exercise on a regular basis. This is why I exercise. Not so I can eat a donut.

Exercise to feel good and take care of your body – not so you can eat junk. Exercise is not a means to more food.

2. Cardio isn’t going to cut it

Here’s another lesson I learned the hard way. Some people would call me a cardio queen, and they’d be right. For the reasons I stated above, I love to run. However, over time running just didn’t cut it anymore. Yes I still got all the emotional and psychological benefits but I wasn’t seeing results on the scale. Of course, some of that had to do with the extra calories I was consuming too and like I said we can’t exercise our way out of a bad diet.

Anyway, when I started doing strength-training is when I saw really changes in my weight and body. I didn’t do anything crazy, it’s not like I was training for body-building competitions. Nope, I was doing simple resistant band exercises, basic squats and crunches, along with modified push-ups. My entire toning routing took about 15 minutes.

Building lean muscle burns more calories all day, cardio burns calories while you’re doing it. If you’re serious about losing weight and changing the way your body looks then strength-training exercising are a must.

Here are some strength-training exercise to get you started:

3. Not all Foods Are Created Equal

If you want to lose weight you need to burn more calories than you eat. Truthfully, those calories can consist of whatever food you want. Seriously, I’ve read a study years ago that a man ate 1500 calories in twinkies for a month and lost like 20lbs. Now, of course, I don’t condone a twinkie diet but the point is as long as you stay within your daily caloric limit you’ll lose weight.

The thing is, food is not created equal and what you eat does matter. Fruits, vegetables, lean proteins, and whole grains will provide much more nutrition and satsify you longer than processed foods. Think about it. If you ate an apple with almond butter you’re going to feel full longer than if you wasted those calories on a twinkie. Sure both foods have around the same calories but each one with effect your body much differently.

Once I started to eat cleaner foods I felt much better than when I would try to survive off lean cuisines and other processed meals. I felt satisfied, less bloated, healthier, more focused, and the list goes on and on. I notice a difference immediately with the way my body responded to whole foods compared to junk.

Changing your eating habits isn’t just eating less junk it’s about eating more nutritious clean wholesome foods. That’s what will help to create longterm sustainable healthy eating habits.

Here are some posts about clean eating to get you started.

4. If You Don’t Remember What You Ate, Then You Ate too Much

When I first started on my weight loss journey I was a meal tracking ninja. Everything that went into my mouth I paid attention too. Then, a few years into my journey, I got complacent. I didn’t track like I should and slowly started to eat more calories. Eventually, those extra licks, bites, and sips brought some weight back on. I learned the only way to stay honest with food is to track it.

Some people don’t like to track, and I’ll admit it’s annoying at times to plug everything into My Fitness Pal. However, one thing I learned is that if I don’t remember what I ate then I most likely ate too much. And if I’m serious about losing weight, or even just maintaining, then I need to pay attention to the food I eat.

5. Consistency is Key

This one is HUGE. You won’t lose weight by tracking foods when you feel like it, meal planning once in awhile, or preparing food and exercising when you have time. In order to create sustainable weight loss you need to implement thse habits into your lifestyle and do them consistently. That’s the only way you’ll see long-term results and experience the benefits from any of these habits.

I wrote more about this topic here.

6. Willpower will only take you so far – self-discipline is a must!

If you are serious about losing weight then you MUST set your environment up for success right from the start. You must practice self-discipline. This means removing trigger foods from your home and ensuring there’s portion-control healthy options available. It also means putting in place habits and routines that will control stress and chaos so you’re not drowning in the hot zone – remember healthy choices are rarely made in the hot zone. It means taking the time to make exercise a priority instead of leaving it up to the schedule gods. It’s being prepared ahead of time so you’re in better control to make healthier choices.

Willpower is not a long-term sustainable weight loss strategy. You should never have to dip into willpower reserves when you’re in an environment you can control. Think about it, if you love Doritos and keep Doritos in the house it’s only matter of time before you give in and have a few…then another few. Before you know it the bag is gone and you feel horrible. Trust me, I get it. Cheez-it’s can’t be within 10 ft of my house. If you are surrounded by foods you need willpower to resist then you’re setting yourself up for failure. Don’t torture yourself, create an environment that supports your weight loss efforts, this means having the self-discipline to keep trigger foods out.

Willpower should be reserved for environments you don’t have control over. For example, a holiday party, dinner party at a friends, work party, break room snacks, movie theatre, and other places like that. Those are the times you need to pull out the willpower card.

Here are some other helpful posts:

7. If it’s not in your schedule then it’s not a priority – manage your time

Not having the time is one of the top reasons people don’t exercise, meal prep, meal plan, organize their hot zones, among other habits that would make their life better. Listen, I understand busy. We are all busy. But here’s the thing – if you want to change your life, get healthier, and lose weight you are going to have to make it a priority. This means managing your time. It also means taking a hard look at where your time is going. Whether we like it or not, we all have time suckers. Maybe we sleep in too late, spend too much time on Facebook, play videos games, or watch too many shows. I’m not saying we can’t have down time, we all need to relax. However, if there are things that take up too much time when you could be doing something more productive I’m simply suggesting taking a look at that.

Also, habits like meal planning and meal prep do take time up front but they actually save you so much time during the week. Exercise will give you more energy to do the things you want to do. And who doesn’t like organization? I’m not saying we need to be OCD but getting control over the clutter and chaos will ultimately save time during the week.

Remember this quote “If it’s a priority, you’ll find the time. If it’s not, you’ll find an excuse”

8. Learn to cope with stress in healthy ways

There’s no way around it – stress is going to happen. Some of it we have control over and some we don’t. But what we do have control over is the way we react to the stress that’s brought into our life. I always say, you can get bitter or you get better. You can choose anger or you can choose forgiveness. You can harbor resentment or you can learn to let go. This is your choice. Regardless of the circumstance YOU choose how to react. That’s on you.

You are the one who will have to carry around the way you cope with stress. Therefore, if you fall into a downward spiral every time you’re faced with a stressful situation it’s going to be very difficult to work on eating healthier and other habits. In fact, it’s nearly impossible to lose weight when you don’t cope with stress in a healthy way. So, if stress keeps you from achieving goals then I recommend working on your coping skills prior to focusing on losing weight.

9. You must step out of your comfort zone

You can’t expect results by continue to live life the way you are living it – change never happens in your comfort zone. I know our comfort zones are…well…comfortable. Many of our habits we’ve depended on our entire life so it can be extremely difficult to walk away from them But, if you want life to be different then you are going to have to do different. You have to be open to trying new things and getting rid of the old habits that have held you back. Once you can do this then you’ll be ready for big life changes to happen.

Losing weight goes beyond eating less and moving more. Of course, those are the basics. But if you’re serious about losing weight then change needs to go much deeper. Once I recognize this is when I experienced weight loss and my life completely changed.

Would you add anything to this? I’d love to hear what you’re experiences are.


Other Health Measurements to Consider

Because weight and BMI don’t take the social determinants of health into account, “such as whether somebody’s health is impacted by poverty, disability, stigma and discrimination, or other important factors,” Jovanovski believes a more accurate definition of “health” and overall wellness would encompass a combination of physical, psychological, and sociological measures. “These factors cannot be viewed separately,” she says.

According to Richardson, the key to better health isn’t in deprivation, but in fostering positive behaviors in every facet of life. “I recommend focusing on increasing healthy behaviors,” he says. “If a person is able to quit smoking, eat fewer processed foods, and incorporate more activity in their daily life, I’m not very worried if the number on the scale doesn’t shift. I know they are improving their health in the long term, and weight changes will come over time.”

Getting started on a healthier path and making healthy habits stick doesn’t have to be complicated. “Strapping on a Fitbit device and tracking your daily activity is a great place to begin,” says Morris. “From there it’s all about taking small steps towards your goals—swap out candy for fruit, soft drinks for water, and make choices that help you to be more active, like parking in the farthest spot, and inviting your girlfriends to a dance class instead of a boozy happy hour.”

When healthy habits become a lifestyle, the number on the scale can go back to being exactly what it is—one little metric about your body, not some crazy number that defines your health or who you are.

This information is for educational purposes only and is not intended as a substitute for medical diagnosis or treatment. You should not use this information to diagnose or treat a health problem or condition. Always check with your doctor before changing your diet, altering your sleep habits, taking supplements, or starting a new fitness routine.

If you have questions about a Fitbit tracker, product availability, or the status of your order, contact our Support Team or search the Fitbit Community for answers.

Please note: Comments are moderated and may not appear immediately after submission.

Laisser une réponse Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment les données de vos commentaires sont traitées.


Voir la vidéo: RÉVÉLATIONS SUR LE RÉGIME CÉTOGÈNE! Vous allez être surpris (Octobre 2021).